mardi 9 septembre 2014

Orphelins de Dieu de Marc Biancarelli

Pour mon premier roman de la rentrée littéraire, je vous le dit tout de suite, j'ai été très déçue.

J'ai été sélectionnée en juin dernier pour être lecteur VIP sur le site entrée livres.
C'est la seconde fois que je participe et je découvre chaque fois des titres magnifiques. 
Malheureusement, je découvre aussi des livres  qui me plaisent beaucoup moins et celui-ci en fait partie.
On ne peut pas tout aimer, n'est-ce pas ?

J'ai commencé par ce roman en me fiant à l'éditeur.
Je me souvenais de ma lecture du dernier Gaudé et j'y suis allée les yeux fermés, en sachant que l'écriture serait sans doute très belle. 

Vénérande veut venger son frère.
Les hommes de la famille n'ont pas fait ce qu'il aurait fallut.
Mais elle va s'en charger.
Avec l'aide de l'Infernu, tueur à gage dont la réputation n'est plus à faire, elle traque les coupables jusque dans leur repère...

En ce qui concerne l'écriture, je n'ai pas été déçue.
La plume de cet auteur que je ne connaissais pas est très belle, très soignée. 
Les chapitres alternent entre le récit de l'Infernu qui revient sur sa vie et celui de la quête de Venerande.
Le choix des mots est visiblement très précis, les phrases sont ciselées et certains passages m'ont vraiment semblé très beaux. 
L'évocation des paysages, notamment, est particulièrement soignée.
Il faut dire qu'il s'agit de paysages corses, une île qui est réputée pour ses décors.
Le lecteur est plongé dans les montagnes, sur les falaises ou dans les bois et suit l'Infernu dans sa quête.

Ce que j'ai à reprocher à ce roman est à la fois en opposition et en accord avec ces paysages. 
Les falaises sont ciselées, abruptes, les montagnes sont vides et brutales comme certains Corses peuvent l'être (d'après l'image que l'on véhicule d'eux).
Mais il se dégage aussi un calme serein de ces évocations.
Or, les scènes qui s'y déroulent sont d'une violence incroyable !
Je ne crois pas être une petite nature, mais quand je lis un roman, s'il y a des scènes violentes, je préfère qu'elles soient justifiées.
Elles le sont ici, mais l'accumulation m'a laissée de marbre.
Vous connaissez l'expression : "trop de violence tue la violence".
C'est ce qui m'est arrivé. 
A la énième scène de torture, de meurtre, de coup, j'ai cessé de me sentir concernée et les pages ont défilé sans que cela me touche.

Du coup, j'ai également trouvé que le motif du roman corse était un peu trop éculé.
La jeune femme qui cherche vengeance, le Corse ombrageux et secret, les affrontements violents, tout y est.
Et au final, il y a trop de violence, trop de coups, trop de meurtres, trop d'émasculation.

Je suis toutefois allée jusqu'au bout de ce roman dont la fin est très belle.
Là encore, c'est un avis mitigé car l'auteur fait appel à des personnages dont on ne voit pas très bien ce qu'ils viennent faire là.
Il y a néanmoins de bien jolis paragraphes.

Si vous aimez la Corse, si vous supportez les histoires emplies de violence, vous pourriez aimer ce roman. 
Quand à moi, je vais essayer d'oublier ces scènes de mutilation.







Merci à Decitre et l'opération Lecteurs Vip pour cette lecture. 

Fiche du livre sur Decitre

2 commentaires:

  1. Ce que tu dis sur l'écriture m'aurait tentée mais les scènes de mutilation (émasculation même ???) non non je ne peux pas ! Dommage...j'aime la beauté des paysages corses mais si c'est pour relire Colomba en hardcore, très peu pour moi ! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est exactement ce que j'ai pensé ! J'ai tout de suite eu l'image de Colomba et je me suis dit que décidément, la littérature du 19e siècle était mieux faite pour moi. Ce que j'aime, c'est quand on ne me dit pas tout, quand je peux deviner une scène osée d'une allusion de Flaubert par exemple. Mais là, si tu peux effectivement t'évader dans les paysages Corses, ce sera pour y trouver des scène d'une cruauté assez poussée qui m'ont été un peu désagréables. Même si je ne suis pas naïve et je sais que cela s'est produit, je n'ai pas forcément envie de le lire avec autant de clarté.

      Supprimer

J'adore lire vos commentaires, alors n'hésitez pas à laisser un mot (les commentaires sont modérés pour vous éviter les trucs idiots que Blogger vous demande pour valider mais ils sont tous publiés ;^) )

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...