dimanche 16 février 2020

Gâteau d’anniversaire au chocolat 🎊 🎂 🎉

Cette semaine, c’était l’anniversaire de mon petit plus si petit !
2 ans !
Ce n’est plus un bébé et il a même su demander un gâteau au chocolat pour son « « versaire ».
Sa sœur avait dû le briefer parce qu’il attendait aussi beaucoup ses « cadeauxdeowel » 😂




Ayant acheté un moule carré récemment, je me suis dit que ce serait pas mal de l’inaugurer avec ce gâteau.
Pas sure que cela ait été un bon choix mais si le gâteau n’est pas très beau, il était bon et les enfants l’ont dévoré.
Et puis les étoiles c’est pratique, on ne voit (presque) plus qu’elles 🙈 !




Et figurez-vous que ce dimanche, on a aussi décidé de fêter l’anniversaire de Syl entre Marmitonnes !! (enfin, des Gourmandises de Syl qu'elle organise depuis pas mal de temps maintenant).
Ça tombait bien !
Alors ce gâteau est aussi virtuellement pour toi Syl 🎂



Pour un gâteau au chocolat :
  • 100g de chocolat noir + 2 cc de cacao
  • 3 œufs
  • 100g de beurre 
  • 80g de sucre 
  • 60g de farine
  • 1/2 sachet de levure 
  • 1 pincée de sel
Préchauffer le four à 160°.
Faire fondre le chocolat et le beurre, puis ajouter le sucre.
Fouetter les oeufs et ajouter le mélange au chocolat.
Ajouter la farine, le sel et la levure.
Mettre dans un moule à manqué, cuire 25 à 30 minutes.

Déguster !!




Le principal intéressé était ravi, sa sœur aussi, mais c'est surtout la moto qui l'a intéressé 😁




Bon dimanche !!




https://sylectures.wordpress.com/




dimanche 9 février 2020

Gaufres du dimanche 🍰☕

Hello !
Une petite recette, ça faisait longtemps que ça n'était pas arrivé par ici !




Mais il se trouve que j'ai enfin trouvé une recette rapide et efficace pour faire des gaufres foraines.
Du coup, je me suis dit que ce serait pas mal de la déposer par ici, surtout pour conserver une trace des modifications que je fais toujours.
Je ne peux pas m'en empêcher.




Pourtant, je ne suis pas la reine de la cuisine et je sais que les équilibres sont délicats entre les liquides et les solides, le sucre, le beurre, mais c'est comme ça, je change toujours quelque chose...
Ici, j'ai augmenté la quantité de sucre parce qu'une première fournée nous a paru vraiment peu sucrée.
Si vous voulez ajouter quelque chose dans la pâte, comme du chocolat, le sucre sera inutile mais si on les mange comme ça, c'est trop peu sucré, même pour ma demoiselle qui n'aime pas le sucre !




Cette recette vient du blog la popotte de Manue
C'est une pâte qui se fait au blender !
Une fois la pâte faite, je l'ai mise dans une carafe, ce qui a largement facilité la préparation ensuite avec le gaufrier.
 

 Pour 10 gaufres : 
  • 2 oeufs
  • 45 cl de lait
  • 10 cl d'huile
  • 2 sachets de sucre vanillé
  • 50 g de sucre (muscovado pour nous)
  • 1 pincée de sel
  • 300 g de farine
  • 6g de levure chimique
 Dans le blender, fouetter les oeufs et le lait, l'huile, les sucres, et le sel.
Mixer en ajoutant la farine et la levure petit à petit par l'ouverture du couvercle.
J'ai eu peur que cela déborde avant de mettre la farine mais pas du tout.
Laisser reposer au moins un quart d'heure (une heure, c'est mieux).

Et hop, dans le gaufrier.
Je suis généralement un peu radin sur la quantité de pâte dans le gaufrier mais plus on en met, plus la gaufre est épaisse et moelleuse (mais les enfants préfèrent pour le moment les fines).




 
 Mes petits commencent à dévorer les goûter faits maison.
Je suis contente parce que cela fait pas mal de temps qu'ils boudaient ce que je préparais alors que tout est bio sans additif mais ils préféraient les gâteaux tout faits !
Tout change en grandissant, et c'est tant mieux 😋

Bon dimanche !!





https://sylectures.wordpress.com/2020/02/09/gateau-au-mascarpone-citron-et-fruits/






vendredi 7 février 2020

Les loyautés de Delphine de Vigan

Il y a longtemps que ce roman était dans ma liseuse.
Je ne sais pas pourquoi mais en janvier, j'ai eu très envie de le lire.
Un petit tour dans ma bibliothèque virtuelle (mieux rangée que la vraie) et hop, c'était parti !

Hélène, prof de SVT dans un collège, a repéré qu'il y avait un problème avec Théo mais aucun de ses collègues ne veut l'entendre. 
Théo, lui, a repéré un recoin sous un escalier où il se faufile avec son pote Mathis pour descendre des bouteilles. 
Il faut dire que la vie n'est pas rose pour Théo dont le foyer n'est pas particulièrement accueillant. 
Quant à Mathis, il suit son ami tout en étant lui-même observé de près par sa mère...

Chacun est scruté, observé par un autre dans ce roman où tous se retrouvent néanmoins très seuls.
Il y a toujours quelqu'un pour aider mais ce quelqu'un ne va pas toujours jusqu'au bout.
Alors l'auteur pose la question des loyautés, de la fidélité que l'on doit ou que l'on s'imagine devoir à sa famille, à ses parents, à ses amis.
Car dans ce roman, il est précisément question de cela, de ce que l'on se doit à soi et aux autres pour pouvoir continuer à se regarder en face, à se considérer comme une personne digne d'être parmi les humains.

Delphine de Vigan a choisi ici un sujet délicat, celui de l'adolescence, de la construction de soi, du détachement avec son socle familial.
Hélène doit faire le deuil de son enfance maltraitée, elle doit s'en détacher mais Théo lui renvoie en pleine figure ce qu'elle croyait avoir enfoui.
Son comportement est limite et sans doute pas très réaliste, mais il donne à voir ce qui peut se passer dans la tête d'un enseignant concerné par le sort de ses élèves.

Mais je l'avoue, ce qui m'a vraiment marqué, c'est ce que vit Théo, pris entre ses parents divorcés qui ne peuvent pas s'entendre.
Et là, je trouve qu'il faudrait faire lire ce roman à tout parent divorcé !!!
La mère de Théo en veut à la terre entière pour ce que lui a fait son ex mari et ce petit garçon en a bavé avant d'en arriver là.
Cela peut sembler banale mais les mots blessent, même quand ils sont prononcés à destination de l'autre qui n'est plus là.

C'est donc un roman bref, incisif, doux aussi mais terriblement cruel !










mercredi 5 février 2020

Janvier bien chargé...





Le 1er janvier sur la plage, le pied / Les bottes c'est pratique / Celui qui dort un peu mieux mais pas tout le temps / Profiter des vacances jusqu'au dernier moment (= ne pas bosser) / Razzia au grenier -> 6 sacs / Le réveil qui pique à la rentrée / Premiers achats en vrac / Cocolat faufures charpe oiture (f)actrice foid gaette marché parti cuicui yahour mouillé / 3 sacs + 3 voyages à la déchetterie ! / Semaine de rentrée qu'on n'a pas vu passer / Corriger des copies / Madame, je viens de m'apercevoir que j'ai oublié de rendre mon devoir (J+4= - 4) / ciel tout gris / Galette aux pommes, couronne des rois, galette poire-chocolat, galette frangipane pomme, petite couronne... / Acheter des livres pour la première fois depuis au moins 6 mois / Lire enfin les BD empruntés pendant les vacances / Les paniers de linge toujours pas vides / Celle qui commence à lire / Petit à petit, plus de dodo l'après-midi pour mon petit pot de colle / Les bergères guerrières si attendrissantes / Le télétravail qui n'avance pas / Lâcher prise et jouer aux voitures / Encore 30 copies pour demain / Les semaines qui filent trop vite / La maison jolie mais avec un truc qui cloche / Et retourner au bureau / 23 mois / Amener sa gamelle / Beau givre du matin / Au revoir là-haut qui éblouit admirablement /20 minutes, 45 minutes, encore 20 minutes, puis 35, et arriver à l'heure un jour ? / Écouter Lemaitre avec délectation, y compris en emmenant jeune homme aux urgences / Partir une heure plus tôt pour être à l'heure "grâce" à la mauvaise nuit de mon petit / Dévorer la suite d'Au revoir là haut encore plus vite que le premier / Ceux qui acceptent, ceux qui contestent, ceux qui n'ont rien compris / Celui qui dit "merci" et "un calin" et me fait fondre / Un mail, deux mails, trois mails... il s'arrête quand ? /  Méga giga crève de la mort qui tue / La tablette en vrac, l'ordinateur en vrac, les mises à jour, j'en peux plus... 





















dimanche 2 février 2020

Sunday mood de la chandeleur !

Alerte !
Je crois que je suis complètement fan de la trilogie de Pierre Lemaitre !!
Bon, je n'ai pas encore écouté le 3e tome mais je viens d'enchainer Au revoir là-haut et Couleurs de l'incendie et j'ai ADORÉ !!!!!!!!!!
Je commence Miroir de nos peines demain matin, j'ai hâte.
J'ai tellement hâte que cela m'a décidé à aller bosser demain d'ailleurs 😂.




J'ai une énorme rhino-pharyngite avec otite ou un truc comme ça.
J'ai découvert que le nez complètement bouché bouche les oreilles, ce qui provoque des acouphènes !!
Et impossible de rester allongée où je ne respire plus (pratique pour dormir).
J'ai donc passé la semaine à me moucher toutes les 5 minutes, à tousser et surtout, j'ai fait cours sans voix depuis lundi !
Les étudiants ne m'ont pas beaucoup aidé, et j'ai fini la semaine sans pouvoir dire un mot.
Mes enfants aiment, je ne leur crie pas dessus, je leur fais des signes 🙈



Bon, l'honneur est sauf, j'ai quand même fait des crêpes pour ma petite famille !
(et il n'y en a plus ! Il va falloir que j'en prépare plus, mes affreux dévorent !)
Par contre, pas eu le temps de finir les crêpes au crochet que j'avais prévu.
Mais ce sera pour demain... dans le train avec Lemaitre dans les oreilles !
Il me reste des petites framboises, une myrtille et de la chantilly à crocheter.
ça devrait se faire sans problème (mais c'est tout petit tout mimi).




Et sinon, aujourd'hui, je n'avais plus de sucre pour mes crêpes.
Enfin, plus de sucre de canne alors j'ai mis du Muscovado (moitié moitié).
Le bilan carbone de ce sucre est déplorable, je sais, mais son goût est quand même absolument merveilleux (je ne trouve pas de vergeoise en ce moment dont le goût est équivalent et qui est bien de chez nous).
Je vous le conseille.
Cela donne un petit goût caramélisé aux crêpes !
Et si vous voulez voir vraiment des crêpes, il y en a chez mes copines qui, elles, cuisinent !




Allez, je vous laisse, je vais soigner ma voix en allant dormir...














mercredi 29 janvier 2020

Polina de Bastien Vivès [BD]

Cette BD (ou ce roman graphique ?) est beaucoup passée sur les blogs pendant un moment, et puis on ne l'a plus vu mais j'avais gardé l'envie de la découvrir.
En l'apercevant sur les étagères de la bibliothèque de mon village, je ne pouvais que tendre la main vers elle.

Bastien Vives raconte l'histoire de Polina, une petite fille acceptée dans une école de danse en Russie qui va devenir danseuse.
La vie de Polina ne tourne qu'autour de la danse, elle apprend son métier et doit faire des choix pas toujours faciles.
C'est un récit attachant, avec une jeune femme qui se remet parfois en question et essaie d'avancer autant qu'elle le peut en suivant ses envies de danse.
Il y a des moments de tension, d'autres où on l'observe dans sa vie plus quotidienne.
C'est vivant, rythmé et on a envie de tourner les pages pour savoir la suite.

Mais si le récit est assez traditionnel, le trait de cette Bd, lui, est très particulier.
Le choix du noir et blanc donne une impression de dureté, de tranchant.
Cela fait écho à la vie des danseuses qui est loin d'être rose, j'imagine, et cela permet à l'auteur de souligner le mouvement des corps.
Avec des aplats de noir pour les ombres et de grands traits pour les personnages, il crée une impression d'esquisse, de vivacité et peut-être aussi de mouvement mais cet aspect ne m'a pas trop convaincu.
Il y a en tout cas une force dans ce trait qui donne une tenue à l'histoire.

Au final, j'en garde un joli souvenir mais je crois que je suis quand même un peu déçue.
Les avis sont si dithyrambiques que je m'attendais à quelque chose de plus abouti.
Même s'il y a beaucoup de pages, le récit va très (trop) vite et Polina est peut-être trop esquissée.
J'ai découvert qu'il y avait un film inspiré de cette histoire.
Je crois que je vais tâcher de le voir pour pouvoir aller un peu plus loin.

Et vous ? Vous l'avez lu ?




dimanche 19 janvier 2020

Sunday mood de petite rentrée 💼🚂💆‍♀️

Dimanche soir...
18h...
Bain, séchage de cheveux, coupage d'ongles, préparation des vêtements du lundi, du cartable, bento pour maman, réservation du train, rangement de mon bureau-salle de jeux...
Cafard...


 


Il y a plus d'un mois que je ne suis pas allée au bureau.
En général, ça me réjouit d'y retourner, de reprendre le rythme parisien, de lâcher un peu mes enfants et de pouvoir faire quelque chose sans être interrompue !
Mais là, je n'ai pas fini mes corrections de partiel, il n'y a toujours pas beaucoup de train, les voies se sont affaissées vendredi à Mantes la Jolie, cela cause 20 minutes de retard et il faut que je m'habitue à de nouveaux horaires (depuis 9 ans, je partais à la même heure).
Croisez les doigts pour moi demain matin, je vais essayer de ne pas trop m'angoisser et de rester calme.





Mais au lieu de corriger mes copies en ce début d'année, j'ai lu !!
Et j'ai même écrit des billets !
Un exploit, non ?
Je crois que l'envie est revenue.
J'écris ce que j'ai envie d'écrire, parfois cela donne des billets assez courts, mais après tout, quand il n'y a pas autre chose à raconter, c'est aussi bien.
J'ai donc lu Les Loyautés, La disparition de Josef Mengele, Polina, les 2 premiers tomes de Bergères Guerrières !
Et tout ça m'a plutôt bien plu.






J'ai lu les deux premiers tomes de Sadorski récemment, puis Josef Mengele.
Sachant que je n'apprécie pas trop cette période, je pensais me lasser, mais j'ai une furieuse envie de lire HHHH !
Il faut que je me décide parce que je n'ai plus rien pour mes oreilles demain matin dans le train.
J'aurais bien commencé aussi la trilogie de Lemaitre dont le dernier tome fait partie de la sélection du PRix Audiolib de cette année (je vous en reparlerai).

Un avis ? 




Allez, en attendant, je vous laisse, j'ai des gaufres qui m'attendent.
Bon, c'est la recette de Cyril Lignac et on n'est pas convaincus à la maison !!
Trop de gras, trop longues à cuire.
Si vous avez une bonne recette, n'hésitez pas !
Ici on adore ça, mais on n'est jamais vraiment satisfait.


















LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...