mardi 17 mai 2016

Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur de Harper Lee { Prix Audiolib }

J'imagine qu'en arrivant face à ce texte, vous vous dites "encore ce roman!" 
Il me semble que beaucoup de choses ont déjà été dites et que je n'ai pas grand chose à vous apprendre.
Mais il fait parti des sélectionnés pour le prix Audiolib  et vient de sortir en livre audio chez Audiolib.
Du coup, j’ai pu le lire (ou plutôt l’écouter) et je vais pouvoir le sortir des tréfonds de ma PAL pour mettre le volume papier dans l'étagère des romans lus !


De 6 à 8 ans, Scout raconte sa vie faite de cabanes et de mauvaises blagues de gamins.
Elle est obnubilée par son invisible voisin Boo Radley qui vit cloîtré chez ses parents depuis de nombreuses années.
Cette obsession lui fait faire des bêtises de gamins avec son frère et leur ami Dill sous le regard bienveillant des adultes du quartier.
La vie semble tranquille et coule toute seule.
Et puis Aticus le père de Scout, avocat, est chargé de la défense d'un homme noir accusé du viol d'une jeune femme blanche.
La vie de Scout va alors changer progressivement bien que son père fasse tout ce qu'il peut pour la préserver.
A l'époque du récit, dans les années 1930, les hommes noirs n'ont jamais gain de cause dans les affaires de justice.

L'atout majeur de ce livre, c'est évidemment le point de vue que l'auteur a choisi.
Le regard de Scout est un peu naïf, frais et centré sur sa propre vie avant de l'être sur le procès et ses conséquences.
C'est néanmoins un regard qui semble davantage celui d'une adolescente qui se tourne vers son passé pour le raconter.
Le style est simple, parfois naïf (mais faussement naïf), le regard cru et tendre de Scout permettant d’évoquer des réalités bien cruelles.
Le procès de Tom Robinson suscite dans la ville un clivage entre les communautés qui donne à réfléchir à la petite fille qui ne saisit pas tout.
Elle observe, tente d’interpréter et fait ce qu’elle peut avec l’aide de son frère.
Comme il est plus âgé, il peut aussi lui expliquer ce qui se déroule sous leurs yeux parfois.

J'ai néanmoins eu parfois l'impression de lire plutôt un roman d'ado, comme Valérie d'ailleurs.
Ce n’est pas une vraie critique, mais je l’ai trouvé tout de même un peu simple tout en étant efficace.
Mais cette impression est peut-être due au début du roman qui m’a un peu déstabilisée.
Comme on parle souvent de l’histoire de la ségrégation raciale quand on parle de ce roman, je pensais à tort que c’était ce qui était le plus présent dans le texte.
Or, cela n’arrive qu’après une longue première partie.
Cela en fait plutôt une chronique campagnarde d’une petite ville des Etats-Unis vue par une enfant de 6 à 8 ans.
Sa naïveté est forcément touchante, elle dit et fait des choses en pensant bien faire sans y parvenir à chaque fois.
Elle est attendrissante, et permet surtout à l’auteure de dire des choses difficiles en employant un moyen efficace.
Elle évoque notamment les écoles réservées aux blancs, l’analphabétisme induit, les églises différentes pour les deux communautés.
C’est effrayant et très instructif.

La version audio est plutôt bien fichue. 
Elle est vivante et bien jouée, et la voix de Cachou Kirsch rend parfaitement l’âge supposé de Scout et les voix des différents personnages.
On passe un excellent moment avec ces personnages qui m’ont accompagné dans le train, le métro, le bus et c’était parfait !

On peut dire que c’est un livre très original, qui se lit avec enthousiasme.
Il touche le lecteur à des niveaux très différents et sa simplicité permet de le lire très tôt.
Quant à moi, je lirai la suite sans hésiter.













18 commentaires:

  1. Réponses
    1. Il l'était aussi chez moi, mais il n'en finissait pas d'en sortir ;^)

      Supprimer
  2. il est dans ma pal depuis longtemps mais j'ai tellement le film en tête que j'attends encore

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne connaissais pas ce film avant de chercher des illustrations pour mon billet ! Il va falloir que je le cherche, mais je comprends que tu attendes.

      Supprimer
  3. Moi aussi j'ai bien envie de découvrir la suite.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les billets sont peu enthousiastes. Ce n'est pas rassurant. Elle avait peut-être bien fait de ne pas le publier :^p

      Supprimer
  4. Il est dans ma PAL depuis des années...je vais bien finir par le sortir, vu que je m'y attaque sérieusement!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais oui, profites en, c'est un joli livre et pas très long ;^)

      Supprimer
    2. Je viens de le finir et franchement, cela a été un vrai coup de coeur, je ne m'y attendais pas du tout! Je suis encore sous le charme!

      Supprimer
    3. C'est vrai qu'on ne sait pas trop quoi penser mais c'est un chouette petit livre :^)

      Supprimer
  5. On en a beaucoup parlé à la mort de l'auteur. Je ne connais pas ce classique, il ne m'attire pas plus que ça mais qui sait, peut-être un jour. La suite, j'ai entendu plusieurs fois qu'elle était nase, mais tu te feras ta propre opinion si tu l'as lit.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je viens de lire des billets vraiment négatifs sur la suite. C'est dommage. Je ne sais pas si ce livre serait pour toi mais c'était une jolie lecture en tout cas ;^)

      Supprimer
  6. Il parait que la suite n'est pas à la hauteur. J'attends ton avis, car j'avais bien aimé ce roman.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Malheureusement, c'est ce que j'ai lu. Mais il semble que la suite ait en fait été un premier jet de celui-ci, ce qui peut peut-être expliqué qu'elle soit moins bonne.

      Supprimer
  7. C'est la première fois que j'entends parler de simplicité à propos de ce livre (tu vois du nouveau !). Je ne l'ai toujours pas lu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est simple dans le phrasé et la syntaxe. C'est sensé être une petite fille de 7 ou 8 ans qui parle alors ce n'est pas une langue très complexe. Elle a aussi un raisonnement de cet âge et un regard un peu naïf sur les choses, même si on voit d'autres choses au fond de ce qu'elle décrit.

      Supprimer
  8. Comment dire "encore". Je lis ce roman depuis qu'en classe de 3ème un professeur nous l'avait donné à lire. J'ai adoré, j'ai ri, j'ai hurlé à l'injustice. L'écriture est effectivement simple mais le cheminement très implicité.
    Je ne sais pas si j'aimerais l'entendre lire. La voix que j'entends, celle d'un enfant, je crois que j'aurais peur qu'on me la vole.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai qu'un livre qu'on a lu et relu a une sonorité dans notre oreille qui ne permettrait sans doute pas d'apprécier vraiment la lecture de quelqu'un d'autre.

      Supprimer

J'adore lire vos commentaires, alors n'hésitez pas à laisser un mot (les commentaires sont modérés pour vous éviter les trucs idiots que Blogger vous demande pour valider mais ils sont tous publiés ;^) )

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...