dimanche 11 octobre 2015

♨ Il vero risotto italiano !! ♨

Senza crema !!!

Eh oui, une petite affirmation sans discussion pour commencer ce billet culinaire !
Le risotto à l'italienne, le "vrai" risotto se prépare sans cette crème fraiche qui fait mon bonheur partout ailleurs (je suis Normande, on ne se refait pas).
Je vous le dit sans ambages, aucun risotto avec crème ne passera chez moi !!




Bon, trêve de revendication, revenons à nos moutons.

Aujourd'hui, je vous propose donc une petite recette encore une fois très très simple qui ira très bien avec la panna cotta de la semaine dernière, j'ai nommé le RISOTTO !!

Si vous vous promenez en Italie, et notamment en Toscane, vous serez peut-être surpris de voir des rizières s'étendre par petites tâches vertes inondées d'eau dans la campagne vallonée.
J'ai souvenir, aux alentours de Sienne, de ces étendues d'eau qui semblent soudain tellement étonnantes.
Et pourtant, il y a une longue tradition de culture du riz dans ces régions, ce qui explique l'origine de ce plat qui remonterait officiellement au 19e siècle mais serait l'adaptation d'un plat de paysans.




On peut ensuite préparer le risotto sous des versions très différentes : au safran, à la sauce tomate, aux petits pois frais (j'adore), au parmesan ou comme aujourd'hui aux champignons.
Le principe du risotto est ensuite archi simple : prendre son temps !
Pour faire un risotto, il faut s'y prendre à l'avance et avoir la patience de baigner le riz au fur et à mesure sans se presser.
C'est ainsi que vous pourrez vous passer de crème.


Pour 4 personnes :

  • 200g de champignons émincés 
  • du beurre pour la cuisson des champignons (et du persil en saison)
  • un bouillon cube de volaille dégraissée (du vrai c'est mieux)
  • huile d'olive
  • 1 oignon haché
  • 275 g de riz arborio (ou autre riz pour risotto) *
  • 10 cl de vin blanc **
  • Parmesan rapé
  • sel et poivre

Faire revenir les champignons et le persil dans le fond d'une grande sauteuse avec le beurre.
Après quelques minutes, mettre les champignons dans un récipient en attente.
Dans la même casserole sans la nettoyer, mettre un filet d'huile d'olive et faire revenir les petits morceaux d'oignons.
Ajouter le riz en remuant bien pendant 2 minutes pour l'enrober d'huile.
Ajouter le vin et mélanger jusqu'à évaporation.
Ajouter ensuite les champignons.
Préparer 150 cl de bouillon (eau bouillante + bouillon cube), prendre une louche et ajouter une louche sur le riz, remuer jusqu'à absorption, remettre une louche, remuer jusqu'à absorption et ainsi de suite jusqu'à la cuisson complète du riz.
Saupoudrer de parmesan, saler et poivrer, servir.

Voilà, c'est fini !




Nous, on l'a mangé avec un assortiment de jambon sec italien, de la bressaola (j'adore) et de la mortadelle.
On s'est régalé.


* si vous n'avez pas de riz à risotto, il y a des chances que vous n'arriviez jamais à faire un risotto. Désolée. 
** l'alcool s'évapore à la cuisson il parait. En tout cas, en Italie, ça ne gêne personne ! 






Et je vous laisse avec une version magnifique de ce grand classique 
qui met la pêche le dimanche soir ^-^














14 commentaires:

  1. Gloups, j'ai mis à la fin un chouïa de crème fraîche. C'était pour aller avec mon chou et mon potiron.
    J'ai adoré ce plat et je le fais rarement !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La crème fraiche, ça n'existe pas en Italie ;^) Normalement, tu n'en a pas besoin, mais je comprends que ton chou et ton potiron aient appréciés cette touche :^D

      Supprimer
  2. J'ai eu la chance d'en manger un "vrai", fait par une italienne. Quel régal ! Et, nous disait-elle: "Le risotto n'attend pas ! a table aussitôt !"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça c'est bien vrai ! Si tu attends, c'est trop cuit et ça colle. C'est une bonne maxime ;^)

      Supprimer
  3. Je le fais exactement pareil, je ne mets jamais de crème non plus ! Je l'aime particulièrement avec un bouillon de volaille maison et des petits pois frais, et des asperges à côté...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, un petit bouillon maison doit relever le risotto ! Et des petits pois frais... Tu me fais rêver là ;^)

      Supprimer
  4. Miam, il a l'air extra. Pas facile à réussir le risoto. Un très bon souvenir, pas seulement culinaire, fut celui mangé à Venise, à l'encre de seiche...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est simple mais précis en fait. Il faut prendre le temps et ne pas faire autre chose de trop prenant à coté. Et l'encre de seiche, par contre, c'est plus compliqué parce qu'il ne faut surtout pas rater le dosage ;^)

      Supprimer
  5. J'en ai fait un ce week end avec du mascarpone, c'est très bien aussi ;) (et pourtant moi aussi je suis normande et ne jure que par la crème...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as rusé avec un fromage italien, mais pas sure qu'une mamma italienne valide ta recette ;^) Mais tant que c'était bon, pourquoi se priver ?

      Supprimer
  6. Je ne mets pas de crème... juste du mascarpone parfois, pas nécessaire avec le carnaroli qui est très crémeux, par contre je trouve que l'arborio est un peu plus sec...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je note, je ne connais pas ce riz et tu m'intéresses. L'arborio est parfois un peu trop croquant, ce qui ne m'arriverait peut-être pas avec du carnaroli. Je vais en chercher ;^)

      Supprimer

J'adore lire vos commentaires, alors n'hésitez pas à laisser un mot (les commentaires sont modérés pour vous éviter les trucs idiots que Blogger vous demande pour valider mais ils sont tous publiés ;^) )

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...