samedi 20 juillet 2013

Monet et Alice à Venise

Pendant plusieurs années, j'ai fait visiter le jardin de Giverny.
Ces visites me demandaient une bonne heure de route, mais j'adorais faire découvrir le jardin aux à des gens émerveillés.

Je ne connaissais pas toutes les fleurs, et c'était sans importance.
L'organisation des parterres et du jardin japonais était plus intéressante à transmettre, comme la volonté du peintre-jardinier, et surtout l'esprit de son art.
Les balancements des saules devant le bassin des nymphéas permet de mieux comprendre l'impressionnisme, l'objectif du peintre, ce qu'il voulait saisir de la lumière et de l'instant.

Monet était aussi un homme un peu particulier, bourru et solitaire, qui vivait avec une femme marié mais pas à lui.
Ce petit côté scandaleux séduisait les visiteurs, tout comme la vie quotidienne à Giverny avec tous les enfants et les commérages, le manque d'argent ou l'abondance, les visites et la culture des fleurs.
Je connais ainsi plein de petites anecdotes, les peines et les joie de ceux qui ont passé plusieurs années dans ces murs.

C'est pour cela que cette photo me touche et que j'ai eu envie de la partager avec vous.

En 1906, Alice est mariée à Monet depuis plusieurs années et leur vie s'est apaisée.
Mais sa fille préférée, Suzanne, est décédée en 1899, laissant Alice inconsolable.
Ce voyage est donc un cadeau de Monet qui espère ainsi lui redonner un peu le moral, lui qui s'absentait toujours seul d'ordinaire.

On a d'ailleurs beaucoup glosé sur ces absences solitaires, mais avec huit enfants, il fallait bien que quelqu'un s'en occupe, et Monet devait faire rentrer de l'argent.





Claude Monet et Alice Hoschedé Monet, Venise, 6 octobre 1906



12 commentaires:

  1. C'est drôle que tu parle de Monet, je viens tout juste de terminer la biographie croisée de Monet et Clémenceau par Alexandre Duval-Stalla et j'ai beaucoup aimé. Est-ce que tu l'as lue?

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Ah non, je ne l'ai pas lu, mais je la note :)

      Effacer
  2. J'ai découvert Alice Hochedé-Monet il y a quelques années, elle était peintre elle-aussi et ses paysages sont de belles réussites ! Quant à Giverny... oui, c'est un endroit magique !

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. C'est Blanche qui peignait, la fille d'Alice et son premier mari. Elle s'appelait aussi Monet parce qu'elle s'était mariée avec Jean, le fils de Monet. Malheureusement, Jean est mort très tôt et ils n'ont pas eu d'enfant, mais Blanche s'est occupée du domaine après la mort de Monet et recevait les enfants de ses frères et soeurs. Giverny est finalement autant la maison de Blanche ;)

      Effacer
  3. C'est un aspect méconnu de la vie de Monet, merci pour cette belle photo attendrissante ! :)

    RépondreEffacer
  4. Quelle maison pleine de couleur , celle de Giverny. Le jardin est splendide mais la maison m'a beaucoup touchée aussi!

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Les guides n'ont pas le droit de "guider" dans la maison, cela serait trop compliqué pour la circulation des visiteurs, mais j'aimais beaucoup y accompagnait tout de même les gens pour leur montrer certains détails.

      Effacer
  5. Bel article, c'était intéressant tout en poésie :)

    RépondreEffacer
  6. superbe photo, Giverny est un lieu extraordinaire à visiter, j'espère y retourner un de ces quatre, je n'y suis pas allée depuis deux ans. j'ai rencontré récemment un peintre impressionniste qui exposait là-bas. c'est un amoureux de cette époque, il est très intéressant !

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Il y a pas mal de peintre dans Giverny, c'est un village très particulier, c'est sympa quand les ateliers sont ouverts :)

      Effacer

J'adore lire vos commentaires, alors n'hésitez pas à laisser un mot (les commentaires sont modérés pour vous éviter les trucs idiots que Blogger vous demande pour valider mais ils sont tous publiés ;^) )

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...