mercredi 4 juillet 2012

Le Photographe de Guibert - Lefèvre - Lemercier


Comme d’habitude, quand un livre m’a vraiment touché, je traine pour vous en parler.
Je cherche ce que je pourrais vous dire pour transmettre ce que j’ai ressenti pendant la lecture, mais je crois que je ne peux pas vraiment y parvenir autrement qu’en vous racontant son histoire pour vous encourager à le lire.

En 1986, Didier Lefèvre, jeune reporter photographe arrive au Pakistan pour suivre une caravane de médecins sans frontières qui part pour l’Afghanistan.
Il faut d’abord préparer le convoi, acheter les ânes, préparer le matériel et s’équiper.
Il faut ensuite se mettre en route pour trois semaines de marche entre les bombardements russes, les cols, les chutes d’eau…
La route ne ménage personne et permet au photographe de faire de belles photos mais aussi d’apprendre à se connaître.
Il faudra ensuite vivre trois mois dans la montagne afghane, avant d’entamer le voyage de retour.

J’ai souvent croisé ces trois tomes pendant plusieurs années.
Je les ai vu à la librairie, à la bibliothèque, et sur de nombreux blogs.
Cette histoire m’intriguait, mais je ne me décidais pas à la lire.

Il faut dire que les auteurs ont fait un choix stylistique très particulier.
L’essentiel des traces du voyage du photographe sont de deux ordres : son récit et ses photos.
Il aurait donc été dommage de ne pas présenter ces photos, mais ces albums sont tout de même aussi de la bande dessinée.
Les auteurs ont donc choisi de mêler les deux et de présenter à la fois des photos et du dessin.
Les photos sont uniquement en noir et blanc, tandis que le dessin est essentiellement traité dans une gamme de couleurs brune, verte et ocre très nature.
Les pages sont mixtes, elles comportent aussi des cases de texte et des planches contacts.
Toutes les photos ne sont pas explicitées, mais elles donnent un cadre, ou une ambiance au récit.  
Le résultat est vraiment réussi et au fur et à mesure, je me suis surprise à souhaiter qu’une photo soit présente au delà du dessin, et la plupart du temps, elle est apparue sur la page suivante.

J’ai également appris beaucoup de choses dans ces trois tomes.
En premier lieu, bien sûr, le travail de MSF qui est ici vraiment mis en valeur.
On sent l’admiration du photographe pour ces médecins et ces infirmières, l’impuissance à aider qu’il exprime parfois, sa frustration de ne pouvoir faire plus.
On découvre des femmes, des enfants, des jeunes blessés à cause de la guerre, parfois indirectement, des drames quotidiens dans ce pays à l’époque et je n’ai évidemment pas pu m’empêcher de faire le parallèle avec la situation actuelle, où encore une fois, un pays lointain vient chambouler l’équilibre du pays.
Évidemment, la situation n’est pas tout à fait la même, mais pour les familles des montagnes reculées, cela ne doit pas changer grand chose.
 
J’ai aussi pu découvrir l’Afghanistan.
Ce n’est pas un guide touristique, ou un livre destiné à faire découvrir ce pays, mais le discours du photographe et ses photos montrent une nature belle et sauvage, difficile mais attachante à laquelle il avoue d’ailleurs avoir succombé.
Malgré les séquelles qu’il gardera de ce premier voyage (des dents qui tombent, un furoncle persistant…), il y retournera plusieurs fois pour d’autres reportages.

J’aurais sans doute encore beaucoup à dire sur ces trois tomes, tant ils m’ont impressionnés.
Pour résumer, je dirais qu’il n’y a aucune fausse note dans cette bande dessinée.  
Les personnes qui y sont présentées sont attachantes, émouvantes et surtout admirables. Les notes à la fin du troisième tome sont d’ailleurs très bien venues pour que l’on puisse savoir ce qu’elles sont devenues.
Je précise également qu’il n’est pas nécessaire d’apprécier la photographie pour aimer cette bande dessinée.


Si vous souhaitez lire un livre fort, qui vous mènera sur un chemin dur mais très beau, n’hésitez pas !

Je participe une nouvelle fois à la BD du mercredi de Mango, et je valide la case « métier » du challenge Petit bac d’Enna.

C'est aussi une première lecture empruntée à la Bibliothèque. 


8 commentaires:

  1. J'ai les 3 tomes! Une valeur sûre, un régal!!!

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Oui, c'était vraiment une belle surprise :)

      Effacer
  2. Un triptyque détonnant et passionnant !

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Je pense qu'en le relisant, on doit trouver d'autres choses intéressantes à chaque fois.

      Effacer
  3. Un très beau coffret (reçu en cadeau) avec les 3 tomes : à relire pour en parler sur mon blog. Bonne fin de semaine.

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Oui, n'hésite pas :) C'est une BD déjà bien connu, mais je pense qu'on n'en a pas toujours une représentation correcte. Je ne m'attendais pas à cela en tout cas.

      Effacer
  4. une de ces bandes dessinées qui donnent terriblement envie de se pencher dessus...tu as suscité ma curiosité...

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Oui, je confirme, et je ne regrette pas du tout de l'avoir lu, plutôt d'avoir attendu aussi longtemps ;)

      Effacer

J'adore lire vos commentaires, alors n'hésitez pas à laisser un mot (les commentaires sont modérés pour vous éviter les trucs idiots que Blogger vous demande pour valider mais ils sont tous publiés ;^) )

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...