vendredi 13 juillet 2012

Berthe Morisot au Musée Marmottan


Avant de profiter de studieuses vacances, j’ai réussi à détourner deux heures pour aller voir l’exposition Berthe Morisot au Musée Marmottan.

Et j’ai bien fait.
Je me dépêche donc de vous en parler, car il vous reste quelques jours pour vous y précipiter.

Après l’exposition Artemisia du musée Maillol, j’ai découvert une autre femme peintre, forte et passionnée.
C’est sans doute ce métier qui nécessitait une force de caractère hors du commun pour se faire une place dans ce monde d’homme, mais on sent plus de douceur chez Berthe Morisot.
L’exposition se caractérise d’ailleurs par cette impression de douceur et de mélancolie parfois, par une atmosphère familiale et cossue souvent.

Les tableaux présentés sont très variés, réunis par thématiques ou par époque, et parlent chaque fois d’une époque dans la vie du peintre.
Seuls les paysages ont jalonnés sa vie, de sa rencontre avec le frère du peintre Manet à de petits paysages dans le bois de Boulogne. Ils sont tous peints dans de petits formats et à grands traits rapides.
Il faut dire que Berthe Morisot n’aimait pas peindre à l’extérieur. Elle préférait les toiles d’atelier, ayant du mal à transporter de grands formats dehors avec tout son matériel.
On apprend aussi qu’elle ne supportait pas de peindre dans une barque, procédé pourtant très à la mode à l’époque.
Pour le reste, les tableaux se regroupent par motifs, comme les scènes de jardin qui représentent Julie, sa fille, dans des jardins, ou les tableaux qui représentent des mondaines, ses voisines ou des jeunes femmes de sa famille.
On voit aussi évoluer sa palette, qui passe de couleurs assez vives, comme des verts et des études de noirs, à des couleurs pastels qui s’adoucissent nettement lorsque sa fille nait.
C’est très beau.
 
D’ailleurs, ses modèles sont aussi notables.
Il y a très peu d’hommes, et peu de modèles professionnels.
Elle préférait apparemment peindre des membres de sa famille, sa fille surtout, son mari parfois, et ses nièces également.
Dans les dernières années de sa vie, ne trouvant plus de jeunes femmes qui acceptent de poser plusieurs heures, elle engage des modèles, mais c’est assez rare.
On peut s’interroger sur ces choix. Étant une femme peintre, Berthe Morisot n’avait sans doute pas vraiment le choix et choisissait des sujets qui lui permettraient de vendre des tableaux et de pouvoir en vivre.

Car c’est là la principale surprise de cette exposition.
Il ne s’agissait pas d’un passe-temps de bourgeoise.
Berthe Morisot et sa sœur ont appris la peinture très jeunes et se sont passionnées pour cet art.
Si Edma Morisot choisit de ne pas poursuivre cette carrière, Berthe au contraire se fait une vraie place et affirme son style. Elle est présente plusieurs fois à l’exposition annuelle de peintures, elle est reconnu par ses paires qui admirent sa palette de couleurs et sera un des membres les plus assidus des expositions impressionnistes chez Nadar.
C’est donc une vraie femme peintre qui savait manier différents arts comme l’aquarelle, le pastel et la peinture.

L’exposition permet de découvrir tout cela, la vie de Berthe Morisot comme la diversité de son travail, en présentant des toiles très variées.
Les pastels (dont un magnifique à la fin de l’exposition) côtoient les huiles et les aquarelles dans un lieu très aéré et très agréable.
Seules deux ou trois tableaux auraient pu être mieux éclairés, mais c’est un détail.
Si vous disposez de temps, pour le prix de votre billet, vous pourrez aussi voir le reste du musée Marmottan, dont plusieurs toiles de Monet qui sont magnifiques.







8 commentaires:

  1. Je ne pourrai pas y aller et c'est bien dommmage !

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. On ne peut pas voir toutes les expositions, ce n'est pas grave :)
      Et si tu peux aller à Marmottan, beaucoup de tableaux sont en permanence exposés dans ce musée.

      Effacer
  2. C'est une magnifique exposition, pour une femme peintre exceptionnelle.

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Oui, c'est vrai. Et il y a beaucoup de tableau.

      Effacer
  3. C'est une exposition magnifique en effet . J'ai pris beaucoup de plaisir à la visiter .Il faut prendre le temps si possible aussi de monter au dernier étage du musée où il y a une exposition d'enluminures .Je vous assure que cela vaut le déplacement

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Je n'avais malheureusement pas le temps pour cette fois, mais je compte bien y retourner plus tard :)

      Effacer
  4. Beaux portraits de femmes.
    Passe de belles vacances !

    RépondreEffacer

J'adore lire vos commentaires, alors n'hésitez pas à laisser un mot (les commentaires sont modérés pour vous éviter les trucs idiots que Blogger vous demande pour valider mais ils sont tous publiés ;^) )

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...