jeudi 17 novembre 2016

Un peu plus loin sur la droite de Fred Vargas

Il y a longtemps que j'ai délaissé Fred Vargas.
Après avoir dévoré plusieurs romans comme Pars vite et reviens tard, L'homme aux cercles bleus... J'ai fait une pause et j'ai oublié où j'en étais.
Il faut dire que chez Vargas, on peut tout lire comme on en a envie, mais les personnages se croisent et se décroisent.
Il y a les évangélistes héros de Pars vite et reviens tard, et puis il y a le commissaire Adamsberg et Danglard qui sont présents dans beaucoup d'autres romans.
Si on les lit dans le désordre, on ne comprend rien à l'évolution de leurs vies privées et c'est dommage.
Mais j'aime bien son style et je m'étais dit que ce serait pas mal de la retrouver en commençant une autre série.
Bon, en fait, c'est le tome 2, mais on comprend bien quand même et si vous faites comme moi, vous ne serez pas trop perdus.

Kehlweiler a des petites manies.
Il surveille tout et tout le temps.
Même s'il ne travaille plus officiellement, il se sent toujours investi d'une mission et grâce à son réseau d'indics, il garde un œil sur tout Paris, sur chaque arbre, chaque porte cochère et chaque banc public.
D'ailleurs, ce matin, il a trouvé un truc bizarre : un os humain dans une crotte de chien posée sur une grille d'arbre.
C'est pratique les grilles des arbres, ça permet de bien surveiller.
Et les bancs, ça permet de retrouver le propriétaire du chien, de le suivre et de découvrir une mort suspecte bien loin de Paris...

Quel plaisir de revenir au roman policier avec un bon petit polar !
J'avais un peu délaissé le genre ces derniers temps, n'ayant pas trouvé de titre qui me semble assez motivant pour y revenir.
Mais quand j'ai vu celui-ci, je me suis dit qu'il serait parfait pour un début d'automne (mais il sera aussi très bien pour d'autres saisons !).

Prenez des personnages bien campés, une histoire tortueuse mais cohérente, un petit suspense bien distillé, Paris, un village breton, un chien mal éduqué, un orteil perdu, secouez le tout et voilà une histoire qui tient le lecteur en haleine sans temps mort.
Quelques chapitres sont vus du point de vue du tueur, mais ils ne sont pas nombreux, ce qui maintient un flou assez angoissant.
Le final permet de retourner toutes les interprétations du lecteur, et je n'avais pas trouvé le tueur avant d'être à quelques pages du dévoilement.

La version audio sert à merveille ce texte à la construction impeccable.
Le lecteur module sa voix en changeant de personnage et son intonation dynamique permet de suivre le récit sans aucun effort.
Je crois qu'il y a un troisième tome à cette série dont je vais guetter la sortie en audio.
En attendant, je pense que le tome 1 ne mettra pas longtemps à rejoindre ma bibliothèque de livres audios.

Si vous cherchez un petit roman policier peu violent, avec des personnages forts que vous pourrez suivre dans plusieurs romans, une histoire bien construite et un peu de suspense, précipitez-vous chez votre libraire, celui-ci pourrait bien vous plaire.








Merci Audiolib
pour cette lecture enthousiasmante.




12 commentaires:

  1. Très connue et très aimée...elle est spéciale cette femme là ! Elle vend des livres comme des petits pains au chocolat ! Bonne lecture pour la suite de la saga si j'ai tout compris !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai surtout acheté le premier parce qu'il me manque quand même le début ;^)
      C'est vrai qu'elle est particulière, mais un peu comme toute la clique Pouy et les autres. Ce sont des gens adorables quand on les rencontre, très drôles mais qui passent mal à la télé !

      Supprimer
  2. Le "fils du Rhin" "est un de mes personnages préférés chez Vargas. Je regrette un peu qu'elle concentre désormais ses efforts sur Adamsberg et délaisse les autres, comme les Evangélistes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui ? Je n'ai pas regardé les dates, je pensais qu'elle développait cette série là. Je crois que je préfère quand même Adamsberg mais il faudrait que je retrouve le titre de celui où je m'étais arrêtée.

      Supprimer
  3. Je suis comme toi, les policiers m'enthousiasment moins depuis quelques temps. Mais pourquoi pas renouer avec Fred Vargas, tu as raison ? J'avais bien aimé les quelques titres d'elle que j'avais lus (et l'aspect non violent que tu décris me va bien !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai enchainé avec le dernier Cormoran Strike et un thriller. Mais ça dépend des périodes. Il ne faut pas se forcer ;^)

      Supprimer
  4. Ah je croyais avoir laissé un commentaire chez toi mais je crois qu'en fait c'est le deuxième Fred Vargas que je croise cette semaine sur les blogs, et dire que je ne l'ai toujours pas lue... ;(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ça c'est marrant, elle n'a pourtant aucune actu en ce moment :^)
      Bon, il y a toujours des auteurs qu'on a pas encore lu, ce n'est pas grave. Il te reste de belles heures de lecture devant toi comme ça ;^)

      Supprimer
  5. Une auteure que j'ai un peu délaissée également.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut parfois faire une pause pour mieux apprécier :^)

      Supprimer
  6. C'est amusant, je viens également de lire ce titre et de découvrir les evangélistes ! Je suis emballée par cette équipe de choc !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, c'est rigolo :^) J'ai lu Pars vite et reviens tard il y a longtemps, mais Debout les morts est dans ma tablette et sera sans doute écouté en janvier ;^)

      Supprimer

J'adore lire vos commentaires, alors n'hésitez pas à laisser un mot (les commentaires sont modérés pour vous éviter les trucs idiots que Blogger vous demande pour valider mais ils sont tous publiés ;^) )

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...