mercredi 30 octobre 2013

Yêu Yêu Saïgon de Eco

Je reprends les billets BD avec cette très jolie petite bande dessinée trop peu connue.
Éditée dans une petite maison d’édition, Les Enfants Rouges, cette bande dessinée noire et blanc m’a agréablement surprise.

J’ai été attirée sur le rayonnage de la bibliothèque par la couverture colorée et surtout la mention de Saïgon.
Quand on a visité le Vietnam, on sait que l’utilisation de ce nom est un peu signifiante pour celui qui le fait.
Saïgon est la ville coloniale, un peu chimérique, orientale et sulfureuse.
Ho Chi Minh Ville est la ville moderne, technologique, tournée vers l’avenir.
Visiter Saïgon, c’est se perdre dans les petites ruelles, visiter Ho Chi Minh Ville c’est flâner dans les centres commerciaux. 
J’espérais donc trouver ici un peu du vieux Saïgon et des décors qui m’ont plu lors de mon voyage.

En juillet 2007, Eco arrive à Saïgon.
Il compte y retrouver son amie An et passer le temps en attendant d’être fixé sur certains projets professionnels qu’il a engagé.
Le temps s’étire et pour économiser un peu d’argent (et surtout se faciliter la vie, une femme vietnamienne ne pouvant pas aller dans un hôtel pour occidental), il emménage chez An, ou plutôt chez ses parents.
Leur quartier, Thu Duc, est traditionnel et le pays est communiste.
Les voisins guettent donc et il faut se cacher pour ne pas être dénoncé, mais chacun le prend bien et ce chassé-croisé avec la voisine devient un jeu.
Il faut aussi trouver un peu d’argent, et An et Eco démarchent les éditeurs. Ils veulent publier un manga ou des dessins humoristiques à la vietnamienne, ce qui n’est pas de tout repos…

J’ai beaucoup aimé retrouver Saïgon dans les pages de ce livre.
L’auteur a un style peu détaillé, mais en quelques traits, il évoque avec précision un lieu, une atmosphère, un sentiment, et c’est bluffant pour le lecteur. 
Sa vision des choses est aussi intelligemment complétée par les explications ou les éclaircissements de An.
On navigue ainsi entre les descriptions et le ressenti du personnage qui essaie de comprendre cette société au contact de ses habitants.

Il faut dire également que le fait de travailler à destination du public vietnamien l’oblige à bien comprendre cette société et à adapter son travail habituel.
Il doit mesurer les différences, envisager ses histoires en fonction des attentes d’un lectorat complétement différent et l’évolution du manga qu’il écrit est amusante à observer.
J’ai d’ailleurs beaucoup apprécié l’insertion des pages du Super-Héros Rouge qui permettent de bien voir de quoi l’on parle.

Vous l’aurez compris si vous me lisez depuis quelques temps, les carnets de voyage me plaisent beaucoup.
Celui-ci avait donc toutes les chances de me convenir, mais l’aspect « travail sur place » est plutôt rare et l’alternance de différents types de récits est vraiment une belle trouvaille.


Je vous conseille donc cette lecture sans hésiter, même si vous n’êtes pas allé au Vietnam !








Emprunt bibliothèque









8 commentaires:

  1. Elle me plaît bien cette BD et si la bibliothèque la possède je n'hésiterai pas à la choisr. La couverture est particulièrement attirante!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, et on la voit de loin :) Malheureusement, je ne suis pas sure qu'il y ait beaucoup de bibliothèque qui l'ait (une petite suggestion, peut-être ?)

      Supprimer
  2. Elle me tente bien celle-là, il faudrait que je retienne son nom et que je tente de la trouver en médiathèque !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut bien la chercher, je ne l'avais jamais vu avant. Mais sinon, c'est l'occasion de faire une suggestion d'achat ;)

      Supprimer
  3. Intéressant ! J'aime beaucoup les livres qui abordent les différences culturelles, ça nous fait voyager à bas prix :) Et je partage l'avis de Mango, la couverture est très jolie. Merci pour la suggestion !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que pour le voyage, tu ne seras pas déçu. On a vraiment l'impression d'être plongé dans Saïgon, un vrai plaisir.

      Supprimer
  4. Moi aussi j'avais bien aimé la BD, le récit se fait sans jugement et les traits d'humour sont bien sympas. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai qu'il n'y a pas de jugement, c'est agréable et sans doute dû au regard de An.

      Supprimer

J'adore lire vos commentaires, alors n'hésitez pas à laisser un mot (les commentaires sont modérés pour vous éviter les trucs idiots que Blogger vous demande pour valider mais ils sont tous publiés ;^) )

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...