vendredi 9 août 2013

Les trois lumières de Claire Keegan

J'ai longtemps attendu pour écrire ce billet mais comment parler de ce tout petit roman ?
Est-ce d'ailleurs un tout petit roman ou un longue nouvelle ?
Présentée seule dans un volume court par l’éditeur 10-18, cette histoire semble avoir été considérée comme un récit autonome et assez long pour pouvoir être édité seul.
Et effectivement, elle se suffit à elle-même et donne bien assez de sujets de réflexion à son lecteur.

En cette chaude matinée, elle observe le ciel à travers le carreau de la portière.
Son père est au volant et la route défile.
L'arrivée chez les Kinsella, son oncle et sa tante, est un petit arrachement.
Il faut sortir de la moiteur de la voiture, se laisser embrasser et se montrer docile avec ces gens si peu connus.
Puis son père repart en trombe et la voilà déposée comme un paquet dans cette maison si propre et si tranquille.
Elle s'efforce d'être sage, obéissante comme sa mère le lui a demandé mais ce n'est toujours facile...

Avec seulement 86 pages, Claire Keegan nous emmène en Irlande en quelques lignes, sans nous indiquer réellement où l'histoire se déroule ni à quelle époque, tout en dosant savamment les informations distillées au lecteur.
J'ai un peu cherché à me situer dans le temps, mais j'ai vite abandonné.
Ce n'est pas le plus important et on se laisse aller avec cette enfant dans ce cocon que lui tisse sa tante.

La vie ne peut néanmoins jamais être trop rose et il faut bien sortir parfois de la ferme. 
Les rencontres avec les commères du village, les réflexions et les remarques se font blessantes et l'on sent alors qu'il y a quelque chose de brisée dans cette famille et un secret douloureux.
Et finalement, on s'aperçoit que les non-dit sont sans doute plus meurtriers que la douleur.
Les secrets tuent bien plus surement.  

L’écriture toute en finesse de cette auteure cueille le lecteur au plus profond de lui-même.
Tout n’est pas dit et chacun doit faire un effort pour emplir les zones d’ombre.
Interpréter ou ne pas interpréter alors ?
On ne peut s’en empêcher, mais après tout, rien ne nous y oblige.
Cette histoire est très belle ainsi, toute en finesse et en douceur chaude.
On souhaiterait suivre encore cette enfant si bien élevée bien sûr, mais la rentrée arrive et la vie doit reprendre son cours, si cruelle soit-elle.


Si vous cherchez une lecture pour un dimanche d’été un peu gris, ce livre devrait vous plaire.
Idéal pour l’été, ce petit récit le sera aussi au cœur de l’hiver.









12 commentaires:

  1. Un livre que j'ai noté depuis longtemps et qui est désormais en poche alors qu'est ce que j'attends...
    Sympa le logo du Snoopy en retard ;-)
    Bises

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Oui, surtout qu'il est rapide à lire ce livre ;)

      Effacer
  2. Un superbe livre, d'ailleurs emprunté à la médiathèque mais que je voudrais avoir dans ma bibliothèque... Un très bon moment qui s'arrête trop vite.

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. N'hésite pas, son petit format en fait un livre à un petit coût :)

      Effacer
  3. Ce livre est un petit bijou...!! Lumineux !

    RépondreEffacer
  4. Bonjour Estelle, on m'a déjà beaucoup parlé de cette romancière / nouvelliste et je l'ai déjà repérée sur des blogs donc je l'ai notée pour la lire un jour. Bon weekend.

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Ah, la LAL (liste à lire pour les non initiés), une belle invention :)

      Effacer
  5. ce qui me gêne avec les romans de Claire Keegan, c'est qu'ils sont trop chers par rapport au nombre de pages, c'est consternant ! ce qui fait que, par conséquent, je ne l'ai toujours pas lu...
    il faudra que je cherche ce titre à ma bibiothèque, à la rentrée !

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Celui-ci est en poche, il est un peu moins cher, mais c'est vrai que le nombre de pages est cher payé tout de même.
      Mais il y a pas mal de bibliothèque qui doivent l'avoir.

      Effacer
  6. Il m'a manqué un petit quelque chose pour vraiment apprécier cette histoire.

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Je l'ai lu d'une traite, et j'ai pu me plonger dedans, mais la fin est assez frustrante, et il faut combler les manques.

      Effacer

J'adore lire vos commentaires, alors n'hésitez pas à laisser un mot (les commentaires sont modérés pour vous éviter les trucs idiots que Blogger vous demande pour valider mais ils sont tous publiés ;^) )

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...