mercredi 7 août 2013

Le chineur de Bétaucourt et Pagot

Je poursuis ma lecture de toutes petites séries BD par cette BD en deux volumes.
Le chineur est apparemment une série dont le scénario a été écrit par un journaliste qui avait envie de changer un peu.
Pourquoi pas après tout.

Gabin Kashenko, brocanteur professionnel, arrive à Dain-sur-Souzon pour la grande brocante annuelle.
Il espère faire des affaires en écumant les maisons des petits vieux du coin avant la brocante et le matin même.
Il n’est évidemment pas tout seul, et l’un de ses principaux concurrents lui fait un peu d’ombre.
Pour son séjour, il a choisi un gîte chez l’habitant, ce qui lui permet de faire la connaissance des Lemanant et de leur fille.
Gabin se met au travail en demandant à ses hôtes si quelques maisons du voisinage pourraient lui permettre de remplir sa fourgonnette.
Le docteur Lemanant l’envoie chez les Bousoir, une ferme qui accueille des handicapés mentaux de l’institut proche, et au manoir dont le propriétaire est un ours mal léché…

Le scénario de cette bande dessinée n’est pas très original.
Entre secrets de famille et silence de la campagne, on devine rapidement où l’auteur veut nous mener et le dénouement arrive sans grande surprise.
Cette collusion entre les personnages m’a néanmoins un peu agacé.
Oui on est à la campagne, mais cela ne signifie pas forcément que tout ceux qui fréquentent le café du coin sont de mèche et que les gens du manoir sont des monstres.
Les secrets sont assassins, mais ils ne sont pas forcément localisés au milieu des champs.

Mais soyons plus positif.
Le point de vue choisi pour le personnage principal est original.
Un chineur peut rentrer chez les gens, il circule en permanence et discute avec tout le monde.
C’est donc tout à fait vraisemblable et ça change.
Les personnages sont aussi bien développés et solides, qu’ils soient principaux ou secondaires.
Ils sont attachants, et l’on aurait envie d’en lire plus pour les découvrir.


Le dessin est classique, tout en étant détaillé.
Les scènes s’enchaînent dans des lieux multiples, le château, le village, les champs, la ferme, et tous ces décors sont soignés.

On passe ainsi un bon moment, et si vous aimez les petits polars champêtres, si vous cherchez une petite histoire pour un dimanche après-midi, vous pourriez aimer cette bande dessinée en 2 tomes.



Emprunt bibliothèque












10 commentaires:

  1. Cette BD me fait envie depuis un moment, mais elle n'est pas disponible à la médiathèque. Je vais essayer de leur faire une petite suggestion...

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Surtout qu'il n'y a que deux tomes, ce serait dommage de se priver :)

      Effacer
  2. Typiquement le genre d'album à emprunter à la médiathèque pour une lecture légère et sans prétention...

    RépondreEffacer
  3. Tu n'as tout de même pas l'air de déborder d'enthousiasme... je passe...!

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. C'était sympa, mais sans plus effectivement ;)

      Effacer
  4. C'est un polar? Ce n'est pas ce que je préfère en BD mais on ne sait jamais et ça pourrait me plaire finalement! A aller voir!

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. C'est décrit comme un polar, mais c'est un peu expéditif comme description. C'est une petite histoire bien tournée, avec une mort ancienne, un mystère et un type qui résout tout ça ;)

      Effacer
  5. Voilà qui éveille la curiosité de la chineuse que je suis !

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Le chineur de l'album est plutôt brocanteur, je trouve, mais cela pourrait te plaire tout de même ;)

      Effacer

J'adore lire vos commentaires, alors n'hésitez pas à laisser un mot (les commentaires sont modérés pour vous éviter les trucs idiots que Blogger vous demande pour valider mais ils sont tous publiés ;^) )

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...