lundi 29 mai 2017

Ma part de Gaulois de Magyd Cherfi [Prix audiolib 🎧📚]

Et voilĂ  le dernier billet pour l'Ă©dition 2017 du prix Audiolib !
Je termine cette année avec une autobiographie trÚs vivante, une chronique des banlieues françaises et de l'ascension sociale.
C'est aussi une ode Ă  la lecture, Ă  l'effort et aux mots.

Dans sa citĂ©, Magyd essaie de grandir entre sa passion des mots, sa volontĂ© de bien faire et les copains qui lui reprochent d'ĂȘtre un intello. 
Ce n'est pas facile de suivre sa voie quand elle est Ă  contre courant et qu'on observe la violence sociale du mauvais cĂŽtĂ© de la barriĂšre. 
Mais Ă  force d'efforts, d'acharnement et d'affirmation de soi, il va parvenir Ă  sortir de ce qui aurait dĂ» ĂȘtre sa vie... 

Je dois humblement avouer que je n'avais pas fait le rapprochement entre le nom de l'auteur et le groupe de musique Zebda dont il est le chanteur.
Cette information m'a sans doute traversée l'esprit, mais au moment de commencer la lecture, j'ai zappé.
Par contre, ce qui m'a marqué, c'est que la sélection de cette année pour le prix Audiolib a réuni plusieurs livres audios avec des similitudes.
Il y a eu les livres lus par leurs auteurs qui sont aussi chanteurs (celui-ci et Petit Pays), les autobiographies de chanteurs (celui-ci et Born to Run), et les livres de dĂ©racinĂ©s (celui-ci, Voici venir les rĂȘveurs, DĂ©sorientale, Petit pays et le Dernier des NĂŽtres).
Evidemment, le traitement était chaque fois différent, mais c'est amusant de voir ces fils se tisser.

Bon, "et le livre" me direz-vous ?

Eh bien, je ne sais pas trop en fait.
Magyd Cherfi revient sur sa vie avec une verve qui fait du bien et un enthousiasme communicatif.
Il évoque ses jeunes années dans la cité et puis les changements dans sa vie qui l'ont transformé profondément.
Il n'oublie rien de la violence du quartier oĂč il a grandit, de la difficultĂ© de trouver sa place et des efforts qu'il a dĂ» faire.
C'est trĂšs bien Ă©crit, drĂŽle souvent, un peu grossier parfois.
On assiste à ses réflexions et si on connait peu cet univers, on peut découvrir une réalité bien éloignée de celle des centres villes.
J'ai aussi beaucoup aimé les passages sur la lecture et sur l'école.

Mais j'avoue que certains passages m'ont lassé.
Il y a quelques répétitions et surtout, je crois que les autobiographies m'ennuient, c'est comme ça.
Mon avis n'est donc pas totalement objectif (mais aucun ne l'est finalement).

Quand Ă  la lecture, elle est faite par l'auteur him self ! 
Elle est trĂšs marquĂ©e par l'accent toulousain de Cherfi, ce qui la rend trĂšs expressive et vivante. 
Je sais que certains participants de ce prix n'ont pas aimĂ©, mais je trouve qu'ici, ça fonctionne plutĂŽt bien. 

Si vous aimez les autobiographies, si le sujet vous intéresse, vous aimerez sans doute bien plus que moi.








http://www.audiolib.fr/prix-audiolib



2 commentaires:

  1. Tu es le deuxiĂšme avis en demi-teinte que je lis sur ce roman.

    RĂ©pondreEffacer
    RĂ©ponses
    1. Ce n'est pas un roman, il raconte sa vie mais il alterne entre les moments oĂč il a su prendre du recul et ceux oĂč on sent qu'il est encore trĂšs proche des Ă©vĂšnements Ă©motionnellement. Du coup, le ton est changeant et vraiment, je crois que je n'aime pas les autobiographies ;^)

      Effacer

J'adore lire vos commentaires, alors n'hésitez pas à laisser un mot (les commentaires sont modérés pour vous éviter les trucs idiots que Blogger vous demande pour valider mais ils sont tous publiés ;^) )

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...