mercredi 24 août 2016

Comment sauver son couple en 10 leçons ? Ou pas... de Stephanie Blake

La BD de la semaine reprend du service !
(ouh, c'est le signe que la rentrée approche).

Pour débuter cette nouvelle saison, j'ai eu envie de vous parler d'une petite BD d'un auteur que vous connaissez peut-être si vous avez des enfants.
Stephanie Blake est l'auteur d'albums que les enfants aiment beaucoup en général comme Caca boudin.
Ce n'est pas un des préférés chez nous, mais on aime bien le lire de temps en temps et ce lapin malpoli est plutôt rigolo.
Quand j'ai vu que cette auteure sortait un livre pour adultes, j'ai été curieuse de le lire.

Siri et Philip sont un couple moderne. 
Il travaille à domicile et écrit des scénarios (enfin, il essaie), ce qui ne lui rapporte pas grand chose.
Il est donc plutôt père au foyer quand sa femme gagne de l'argent pour tous.  
Leur vie pourrait être sympa s'il reconnaissait davantage son travail, s'il la respectait mieux et si la vie de Siri avait plus de piquant. 
Elle s'interroge, se demande comment améliorer la situation... 

Les 110 pages de cette BD s'enchainent sur un ton qui se veut cocasse mais un peu désabusé.
Siri est une femme de notre époque, qui a réussi, qui mène tout de front, son travail et ses trois enfants.
Mais elle se sent un peu délaissée par son mari.
Elle se propose donc de sauver son couple, ou tout au moins de le tenter.
Les leçons n'en sont pas vraiment, mais ce sont des situations où Siri ou son mari Philip sont mis en scène d'une façon amusante.
Certaines sont très drôles, et j'ai souri souvent.
On ne peut que se retrouver dans certaines scènes, surtout quand on a soi-même un mari au foyer qui a un petit boulot tout en s'occupant des enfants.
Et puis la quarantaine, les remises en question, tout ça tout ça...
C'est finalement assez universel.

Le dessin est fidèle à l'auteur.
Les lapins sont toujours aussi rigolos, surtout déclinés dans une famille entière.
Evidemment, il faut adhérer parce que c'est parfois un peu too much.
Et puis Stephanie Blake se laisse aller à ses penchants pour les gros mots mais dans une version adulte assez rafraichissante.
Les pages sont découpés par une grille à la main ou les dessins sont disposés sur la page.
Cela apporte un peu de fraicheur et c'est assez conforme à ce qu'on attend de Stephanie Blake.

J'ai donc passé un bon moment dans ces pages, c'est frais et léger, mais peut-être un peu trop léger par moment.
La fin m'a laissé sur ma faim et j'aurais aimé en lire davantage.
Mais pour une soirée d'été, c'est parfait :)











Merci à Fayard/Mazarine
 et Netgalley 
pour cette lecture




12 commentaires:

  1. Voilà qui donne le sourire, parfait pour une rentrée cette lecture ! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est rapide et distrayant. Mais bon, il vaut mieux ne pas suivre ses conseils ;^)

      Supprimer
  2. Je ne pense pas sauter le pas et la lire mais disons qu'un peu de frais et de légèreté aident à repousser l'échéance de cette rentrée qui approche (ouh partagé) à grands pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le sujet collait un peu à ma vie ces temps-ci alors c'était le bon moment, mais ce n'est pas indispensable ;^)

      Supprimer
  3. J'aime beaucoup ses albums jeunesse. Mais là, elle a l'air de rester à la surface des choses, je pourrais m'en passer je pense.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est exactement ça. C'est drôle, mais cela ne reste pas, ne fait pas réfléchir, c'est dommage. On peut sans doute effectivement s'en passer, même s'il y a quelques pages très bien trouvées.

      Supprimer
  4. J'avais passé un bon moment mais il ne m'en reste déjà plus grand chose :(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, voilà, c'est dommage. Le sujet me touchait beaucoup au moment de ma lecture alors je m'y suis lancé avec enthousiasme, mais du coup, la fin m'a laissé de glace.

      Supprimer
  5. Je ne suis pas très tentée, parfois les dessins trop enfantins et le côté too much me gêne un peu, ça m'a fait ça avec Coïtus interruptus lu cet été.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Là, c'est clairement dans l'esprit de ses livres pour enfants. Ce n'est pas pour autant enfantin (il y a quelques pages un peu sexuelles), mais c'est peut-être trop simple tout de même.

      Supprimer
  6. Je ne savais pas que Stephanie Blake faisait aussi de la bande dessinée. Je ne suis pas un super fan de ses albums mais les enfants adorent alors j'en lis souvent.
    Si je mets la mains sur la BD, je jetterais un coup d’œil.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sa première je crois. Comme toi, j'ai un peu du mal avec ses albums, même si ma fille les lit de temps en temps. Mais on en a qu'un, et je rechigne à en acheter d'autres ;^)

      Supprimer

J'adore lire vos commentaires, alors n'hésitez pas à laisser un mot (les commentaires sont modérés pour vous éviter les trucs idiots que Blogger vous demande pour valider mais ils sont tous publiés ;^) )

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...