lundi 29 août 2016

L'if et la rose de Mary Westmacott (Agatha Christie)

Il y a quelques temps, le Livre de Poche a réédité avec de belles couvertures les romans d'Agatha Christie publiés sous le nom de Mary Westmacott.
Ces romans ont la particularité de ne pas être "policiers" mais de proposer des "romans romans".
Comme d'autres auteurs, elle s'est essayé à sortir de son genre habituel tout en prenant soin de ne pas y poser son nom trop connu.
Cela donne 6 romans aux histoires très diverses, dont celui-ci.

Hugh Norreys avait tout pour lui. 
Mais son esprit chevaleresque et le destin vont lui enlever la possibilité d'en profiter. 
Il ne lui reste plus qu'à observer les vies des autres, à les écouter, et surtout à raconter au lecteur ce qu'il advint de John Gabriel, un homme détestable qui vient de refaire surface dans sa vie. 
Malgré sa haine, Hugh a accepté de revoir cet homme qui veut lui parler. 
Mais cela le replonge dans le passé... 

Bon, bon, bon...
Je dois l'avouer tout de suite, je suis déçue.
Ma lecture m'a déçue, Agatha m'a déçue.
J'aurais tellement aimé que cela ne soit pas le cas.
Et pourtant, ce roman m'a ennuyé.

Le début est parfait.
La grande Agatha sait accrocher son lecteur et nous raconte une histoire qui ne peut pas nous laisser indifférent.
On a envie de savoir ce qu'il va se passer, quel évènement va faire basculer la situation, et on enchaine les 50 premières pages.
Et puis d'un seul coup, tout se ralentit.
Hugh déménage dans un village, hébergé par son frère et sa belle-soeur.
Il va alors assister à la joute électorale qui va se dérouler et c'est alors que commencent les pages interminables sur la politique du Royaume uni, les partis politiques, les élections...
John Gabriel est finalement désigné candidat, et c'est reparti pour une centaine de pages sur les meetings, les oppositions...
Je crois que si on enlève les pages sur la politique, il ne reste plus grand chose de cette rose et de cet if.
Et c'est dommage, parce que cette histoire est bien jolie.
Mais trop légère.

Si vous avez décidé de lire l'intégrale d'Agatha Christie, vous pourrez lire ce roman, mais dans le cas contraire, allez peut-être plutôt voir d'autres avis plus enthousiastes que le mien comme celui de Titine ;)




Merci au Livre de poche 
et à NetGalley






4 commentaires:

  1. Je suis restée sur ma faim moi aussi. On retrouve certaines ficelles du roman policier dans la trame, mais ça se termine à plat à mon goût...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, on sent bien qu'elle est plus habituée au roman policier, mais c'est vrai qu'après tant de pages de détails politiques, on s'attendrait à une fin plus travaillée.

      Supprimer
  2. Je ne suis pas très tentée par ces romans sur le pseudo Westmacott, ce qui ne m'a pas empêchée d'en acheter un. A voir mais ton avis me dissuade assez.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Celui-ci en tout cas est beaucoup trop long, c'est clair. Mais d'autres sont peut-être plus sympa. Il y en a un autre dans ma PAL alors je le lirai un de ces quatre ;^)

      Supprimer

J'adore lire vos commentaires, alors n'hésitez pas à laisser un mot (les commentaires sont modérés pour vous éviter les trucs idiots que Blogger vous demande pour valider mais ils sont tous publiés ;^) )

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...