mardi 22 mars 2011

La mort, entre autres de Philip Kerr


J’ai découvert cet auteur sur les blogs de lecteurs, par le biais de la Trilogie berlinoise. J’avais vaguement prévu de lire un jour ce livre qui me semblait bien gros et qui porte sur une période dont je ne suis pas friande. La seconde guerre mondiale, surtout vue de l’Allemagne ne m’attire pas trop et je crains souvent le livre provocateur comme on en a vu certains récemment.
Oui, mais voilà, les aléas des partenariats ont fait que j’ai pu lire ce livre pour le forum Livraddict.
Et je dois dire que cela m’a plutôt plu.
J’ai été assez déstabilisée pendant deux cents pages, mais heureusement, le roman en fait plus de cinq cents, ce qui permet de se frayer un chemin dans le flot d’informations données au lecteur.

Bernie Gunther doit s’occuper de l’hôtel de son beau-père dont sa femme a hérité, elle-même étant interné pour crise de nerfs. Ce métier n’est toutefois pas pour lui et il décide de redevenir détective privé.
Coup sur coup, il se voit offrir trois affaires plutôt lucratives et faciles à résoudre, mais sa conscience est tourmentée. On lui demande chaque fois de trouver des preuves afin de faire relâcher d’anciens nazis, ce qui ne lui convient guère. La troisième affaire est d’ailleurs un peu plus compliquée puisque le nazi en question semble avoir disparu, et que la cliente est son épouse qui souhaite se remarier.
Bernie fait alors appel aux réseaux d’aide aux anciens nazis, ce qui ne leur plait guère. Pour le décourager de poursuivre cette enquête, il est enlevé et tabassé par un groupe de malfrats…

Je n’ai pas lu les épisodes précèdent, et je crois qu’il s’agit là du 4e ou du 5e tome.
Cela ne pose toutefois aucun problème. Il y a quelques mentions des actions de Bernie pendant la guerre, mais tout reste compréhensible.
Par contre, il y a une longue introduction de 100 pages qui se passe en Israël pendant la guerre, et j’avoue avoir trouvé cela très long pour finalement peu de rapport avec la suite. J’ai appris beaucoup de chose, notamment sur la façon dont les nazis voyaient Israël, mais cela éclaire peu le récit.

Ce qui m’a vraiment plu dans ce roman, c’est le lien que l’auteur crée entre la vie de son personnage et les évènements réels d’une part, et la profusion d’informations contextuelles d’autre part.
J’aime apprendre quelques petites choses quand je lis un roman historique, et là, c’est le cas.
Le cadre historique est décrit avec soin, les conditions géopolitiques sont bien expliqués, et cela m’a semblé très clair.
Le personnage de Bernie Gunther est aussi très attachant. Je ne sais pas ce qu’il en est dans les autres volumes, mais il est très drôle, et remplit son rôle de principal protagoniste avec brio. Je comprends à présent l’engouement qu’a pu susciter la Trilogie Berlinoise.
Par contre, j’espère que les intrigues y sont plus simples, parce qu’ici, c’est tout de même un peu confus. Les choses finissent par s’éclaircir, et j’avoue ne pas avoir vu venir une partie de la résolution finale, ce qui est toujours un gage de qualité personnelle. Mais les 400 premières pages m’ont parfois perdues.

Mis à part ce petit défaut, c’est un livre à recommander pour tous les fans de Bernie Gunther, et pour tous ceux qui aiment la période historique citée. Et pour les autres, c’est un bon livre aussi puisque je n’appartenais à aucune des deux catégories précédentes, et il m’a bien plus !


Merci à Livraddict et au livre de poche pour ce partenariat très plaisant.


5 commentaires:

  1. J'ai noté cet auteur, mais à la lecture de ton billet, je crois que je commencerai plutôt par la Trilogie berlinoise, même si son volume m'effraye un peu...

    RépondreSupprimer
  2. J'ai réservé de cet auteur "une douce flemme" à la biblio ... il s'agira d'une découverte !

    RépondreSupprimer
  3. Je ne sais pas pourquoi, je ne suis pas attirée. Pourtant j'aime la période et voir le côté de l'Allemagne m'intéresse généralement.

    RépondreSupprimer
  4. J'avais beaucoup aimé sa trilogie berlinoise. Je note ce titre-ci.

    RépondreSupprimer
  5. @ Kathel : je pense que c'est mieux, oui, cela permet sans doute de mieux connaître les personnages et de suivre l'histoire depuis le début.

    @ Clara : je ne connais pas, je verrai ça en rentrant de vacances ;)

    @ Manu : moi, au contraire, la période ne me tentait pas, et puis finalement, j'ai appris plein de trucs et c'était très intéressant.

    @ Alex : bonne lecture, alors :)

    RépondreSupprimer

J'adore lire vos commentaires, alors n'hésitez pas à laisser un mot (les commentaires sont modérés pour vous éviter les trucs idiots que Blogger vous demande pour valider mais ils sont tous publiés ;^) )

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...