jeudi 28 juillet 2022

L'ange de Munich de Fabiano Massimi 🎧 📘 [Prix audiolib 2022]

 Je vous emmĂšne en 1931 Ă  Munich pour ce billet de lecture, avec un roman qui ne vous laissera pas indiffĂ©rent·e.
C’est une pĂ©riode historique que j’ai longtemps eu du mal Ă  retrouver dans les romans.
Ce n’est pas trĂšs gai et souvent tragique.
Je me suis laissĂ©e tenter par plusieurs romans ces derniĂšres annĂ©es et je ne l’ai pas regrettĂ©.
C’est encore le cas cette fois-ci. 

 


1931, Munich.

Le commissaire Sauer et son adjoint sont appelés sur les lieux pour constater le décÚs.
Ce qui ressemble Ă  un suicide n’est pas tout Ă  fait convaincant et les deux enquĂȘteurs soupçonnent quelques secrets.
Le propriĂ©taire de l’appartement oĂč ils se trouvent, un certain Adolf Hitler, vient ajouter Ă  cette affaire une complexitĂ© qui leur laisse peu de latitude pour enquĂȘter, surtout que l’affaire est close dans les heures qui suivent, puis rouvertes ensuite…  

Saviez-vous qu’Adolf Ă  la petite moustache aimait les jeunes femmes ?
Il savait s’entourer de jeunes et jolies femmes toujours beaucoup plus jeunes que lui.
Il y en a eu de célÚbres, comme Eva Braun, et de moins connues comme Geli.
Il faut dire qu’Angela Raubal, dite Geli pour la distinguer de sa mĂšre, n’a pas vraiment eu le temps de se faire remarquer.
A 23 ans, elle a été retrouvée morte, une balle en plein coeur tiré avec le pistolet de son oncle, le fameux Adolf.
Comme il Ă©tait absent, il n’a pas Ă©tĂ© accusĂ© et a pu continuer son ascension politique.
L’affaire a Ă©tĂ© Ă©touffĂ©e et on n’en a plus entendu parler.

Fabiano Massimi propose de revenir sur cette affaire et de mettre en scĂšne deux enquĂȘteurs aux prises avec les secrets et les manipulations du parti Nazi.
Ils n’ont pas encore accĂ©dĂ© au pouvoir mais les piliers du futur rĂ©gime sont dĂ©jĂ  en place.
Himmler, Goebels et les autres se croisent et brouillent les pistes dans un rĂ©cit racontĂ© du point de vue du commissaire Sauer qui, lui-mĂȘme, a des choses Ă  cacher.
Et cela fonctionne rudement bien !
On suit le commissaire avec plaisir, on guette les rĂ©vĂ©lations, on a peur pour lui quand un danger le menace, on voudrait qu’il y voit plus clair dans cet imbroglio Ă  la fois politique et sentimental.
Le rythme est haletant, et les Ă©vĂšnements se succĂšdent jusqu’Ă  la derniĂšre ligne.
Pourtant, si les personnages sont rĂ©els, y compris les deux enquĂȘteurs, rien ne dit qu’il s’agisse ici de la bonne version des faits.
Mais cela fonctionne et c’est tout ce qu’on demande Ă  ce genre de roman !

La lecture de Nicolas Matthys est vive et expressive, sans trop en faire.
C’est parfait pour ces 14h d’Ă©coute (que j’ai Ă©coutĂ©, comme Ă  mon habitude, Ă  vitesse 1,25).
Comme les personnages sont connus, on s’y retrouve facilement, mĂȘme s’ils sont beaucoup.

Un roman Ă  Ă©couter si cette pĂ©riode vous intĂ©resse !! 
 
 
 


 


 



Aucun commentaire:

Publier un commentaire

J'adore lire vos commentaires, alors n'hésitez pas à laisser un mot (les commentaires sont modérés pour vous éviter les trucs idiots que Blogger vous demande pour valider mais ils sont tous publiés ;^) )

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...