dimanche 16 mai 2021

Nilar Biryani (Rangoon) dans vos assiettes !!

J'ai enfin réussi à cuisiner un biryani ET à le prendre en photo avant qu'il ne soit dévoré !! 

C'est un véritable exploit chez nous. D'habitude, il part en un repas et il ne reste rien ! 
Il faut dire que le biryani a une histoire pour nous. 
Il y a quelques années en Birmanie, à Rangoon, nous avions découvert ce fast-food idien en plein coeur de la capitale le Nilar Biryani (qui existe toujours !!). 
Dans d'immenses wok, la base de riz cuisait en permanence et on choisissait les accompagnements (on dit topping aujourd'hui, non ?) qui allait finir dans notre barquette ! 
Pas de chaise, pas de table, c'était uniquement à emporter mais cela nous allait bien.





En rentrant, on a gardé quelques recettes comme celle-ci et les boulettes de poulet (que je n'ai pas cuisiné depuis bien longtemps d'ailleurs...). 
C'est un peu notre madeleine de Proust. 

Si cela vous tente, voici la recette de base, avec mon mélange d'épices qui correspond au curry qu'on achète au supermarché. 
N'hésitez pas à le modifier, cela permet de le doser en fonction de ses goûts, notamment pour le rendre plus doux. 



Pour 4 personnes (voire 6 si c'est un accompagnement) : 

  •  2 doses de riz basmati
  •  1 oignons coupé en petits morceaux
  •  1 pincée de 4 épices
  •  2 pincées de cumin
  •  1 cc de coriandre 
  •  2 cc de curcuma 
  •  1 cc de paprika
  •  1 cc de curry (facultatif)
  •  100 g de raisins secs
  •  100 g de noix de cajou non salées



Faire revenir l'oignon pour qu'il soit caramélisé. 

Dans la cuve du rice cooker, verser le riz (après l'avoir rincé 3 fois) et l'eau. 

Ajouter les épices et les raisins. 

Laisser cuire le temps indiqué. 

Lorsque le riz est cuit, mélanger avec les noix de cajou et l'oignon et servir. 



En général, on prépare une grande quantité puis on le réchauffe en le faisant revenir dans une sauteuse ou un wok avec 2 cs d'huile neutre après avoir ajouté les cajou et l'oignon. Cela permet d'avoir un petit côté frit qui rehausse les goûts. 

Mais surtout, on peut ajouter tout ce que l'on veut : du poulet, du saumon (notre version de ce midi), des tomates ébouillantées après avoir enlevé la peau, des aubergines en dés blanchies à l'eau et grillées, des oeufs durs, un poisson blanc, des fèves, des dés de carotte... 

Et si vous n'avez pas de rice cooker, une cuisson à la casserole sera très bien aussi. 



Et voilà ! 

Ce billet a faillit ne jamais être publié tant j'ai eu du mal entre les orages à répétition, le ciel sombre qui empêche de faire des photos, ma faim qui me poussait à dévorer cet exquis petit Bao, et puis l'orage encore, la box en rad... Bref, ce n'était pas simple X^D 

Et bon appétit !!! 









8 commentaires:

  1. ah super!!!! Et bravo pour cette réussite (et pour l'article!)

    RépondreEffacer
  2. Délicieux acompagnement , j'ai adoré
    Bel après midi
    Gros bisous
    Rosa

    RépondreEffacer
  3. En tout cas, le résultat est très appétissant ! :-)

    RépondreEffacer
  4. Oh oui cela semble trop trop bon....;)

    RépondreEffacer
  5. C'est forcément très bon tout ça ! Je note ! Bonne après-midi... Sous la pluie ! :-)

    RépondreEffacer
  6. Il doit être délicieux ce biryani ! Je n'en ai encore jamais préparé mais j'utilise régulièrement ces épices ensemble. C'est une excellente idée de faire son propre mélange.
    Je fais déjà de la pâte d'ail et de gingembre, et aussi de la pâte de coriandre sous forme de petits cubes, je vais me lancer. Parfois il m'arrive d'utiliser des épices à curry et de remettre du mélange curry derrière, ce n'est peut-être pas utile!
    Merci pour toutes ces bonnes idées, je suis drôlement contente que ce billet ait affronté les éléments! ^^

    RépondreEffacer

J'adore lire vos commentaires, alors n'hésitez pas à laisser un mot (les commentaires sont modérés pour vous éviter les trucs idiots que Blogger vous demande pour valider mais ils sont tous publiés ;^) )

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...