mardi 14 avril 2020

Au revoir là-haut de Pierre Lemaitre

J’avais déjà lu deux romans de Pierre Lemaitre (ici et ici) et malgré une vraie envie d’apprécier, j’avais toujours été déçue par le thème choisi ou l’absence de surprise.
Mais quand j’ai vu que Miroirs de nos peines était dans la sélection du Prix Audiolib cette année, il me paraissait difficile de l’écouter sans avoir lu ou écouté les deux précédents.
Et je me connais, je n’aurais pas été très motivée pour lire les deux premiers après la lecture du 3.
Alors j’ai sorti de ma PAL audio le premier tome, sans conviction je l’avoue.
Et le miracle a opéré 😂

Dans les tranchées, la fin de la guerre est sur toutes les lèvres.
L’armistice approche et on commence à penser à l’après.
Mais un dernier assaut vers les Allemands est lancé !
Deux soldats envoyés en éclaireur ont été tués par l’ennemi, il faut les venger.
En courant, Maillard s’éloigne sans s'en apercevoir et se rapproche des deux morts.
Ce qu’il découvre alors le cloue sur place !
Et puis c’est la chute dans un trou d’obus, le bombardement, le noir...


Lemaitre et moi, nous sommes réconciliés !
J’ai adoré ce roman !
C’est vif, vivant, ça virevolte d’un personnage à l’autre, d’une histoire à l’autre, il n’y a aucun temps mort et on a envie de suivre tout le monde.
La galerie de portraits qui nous est offerte tient toutes ses promesses et happe le lecteur dans un tourbillon dont on n’a pas envie de sortir.
Pas fan de la période historique, je me suis pourtant passionnée pour la réinsertion des soldats, l’aménagement des cimetières et les opérations des gueules cassées.

Et puis quel plaisir d’écouter Pierre Lemaitre lire son texte.
D’ordinaire, je l’avoue, je ne suis pas très adepte des auteurs qui lisent leur texte.
Ce n’est pas leur travail et c’est parfois maladroit.
Mais ici, on a l’impression d’entendre les personnages s’exprimer et l’auteur y met une telle gourmandise que c’est un régal.
D’ailleurs, pendant l’entretien qui suit, Lemaitre explique qu’il a écrit son texte en pensant que le lecteur aurait l’impression qu’on lui lisait.
Il y a donc des « je » qui lui permette de s’immiscer dans le récit, des apostrophes au lecteur qui sont vraiment bien faites !
J’ai juste modifié un peu la lecture en mettant la vitesse à 1,25 parce que j’avais très envie de connaître la suite et c’était parfait.

J’ai enchainé sans hésiter avec le tome suivant en sortant de ma lecture !
C’est vous dire à quel point j’ai aimé (et immédiatement avec le 3 ensuite).
Si vous ne l’avez pas lu, je vous le conseille vivement, même si vous n’aimez pas cette période ou cet auteur ou le thème des gueules cassées.
Quant à moi, je vais plonger bientôt dans la BD que j'ai réussi à emprunter à la bibliothèque !




4 commentaires:

  1. Réponses
    1. C'est vrai que c'est le plus fort. Mais j'ai bien aimé les suivants aussi ;^)

      Supprimer
  2. J'ai très très envie de découvrir cette saga !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'hésite pas, c'est une vraie gourmandise (en audio mais sans doute aussi en version papier ;^) )

      Supprimer

J'adore lire vos commentaires, alors n'hésitez pas à laisser un mot (les commentaires sont modérés pour vous éviter les trucs idiots que Blogger vous demande pour valider mais ils sont tous publiés ;^) )

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...