jeudi 21 février 2013

Un étranger dans le miroir d’Anne Perry


Mais pourquoi ai-je cessé de lire Anne Perry ?

Il y a plusieurs années, j’ai lu plusieurs tomes de la série faisant intervenir Pitt et sa femme Charlotte.
J’aimais beaucoup ces histoires, mais je crois que je les lisais au fil de leur publication, et l’attente a dû me lasser.
C’est bien dommage, car la lecture du premier tome de l’inspecteur Monk m’a vraiment plu.

Le réveil est rude. Ouvrant les yeux sur un plafond inconnu, William Monk se demande ce qu’il fait là.
Un homme qui semble le connaître vient lui rendre visite, mais il ne le reconnaît pas.
En cherchant son nom, son adresse, ou tout autre information sur lui-même, il découvre qu’il ne se souvient de rien ! Le noir absolu !
Il a le bras et quelques côtes cassés, il est resté inconscient plusieurs semaines.
De retour chez lui, il essaie de se rappeler de quelque chose, mais rien ne vient.
Il lui faut pourtant retourner travailler, et pour éviter de perdre son travail, il décide de ne rien dire, de faire semblant et d’en apprendre le plus possible sur lui-même.
Mais il va falloir qu’il joue serré car dès son premier jour, une affaire difficile lui est confiée…

Quel bonheur !!
Ce roman m’a enchanté ! J’ai passé 5 jours dans un cocon ouaté, accompagnant Monk dans la découverte de lui-même et des autres.
C’était magnifique ! Enfin un bon roman, bien construit, mené de main de maître, qu’on ne veut pas lâcher mais dont on garde quelques pages pour ne pas le quitter tout de suite.
J’ai effectivement gardé les 40 dernières pages pour faire durer le plaisir un jour de plus et ne pas gâcher la fin par une lecture vespérale teintée de fatigue.

Anne Perry met en place une histoire à différents niveaux, une enquête multiple où l’on découvre les différents fils qu’elle pourra tisser dans les tomes suivants.
C’est un plaisir de suivre Monk dans la quête de l’assassin de Joscelin Grey, de le voir découvrir les différents indices, les protagonistes et de progresser difficilement.
Mais il se débat aussi avec sa mémoire qui se dérobe, qui refuse de lui livrer les informations dont il aurait besoin.
Il ne reconnaît plus rien ni personne, ce qui l’amène à s’interroger sur lui-même.
Il se découvre dans le regard des autres, et ce qu’il voit ne lui convient pas.
Homme dur et calculateur, il semble imbu de lui-même, seul et arrogant.
Évidemment, ce premier tome ne nous dit pas s’il l’est vraiment, ce qui est de l’ordre de la façade et de la réalité.
Et voilà un premier fil tendu vers les tomes suivants.

Cette perte de mémoire est d’ailleurs un procédé très habile de la part de l’auteur.
J’ai d’abord trouvé que c’était une ficelle un peu grosse.
Un personnage qui ne sait plus nécessite qu’on lui explique (comme celui qui ne sait pas) ou qu’il cherche son passé, ce qui est un peu bateau en littérature, notamment quand elle est policière (on pourrait citer de nombreux exemples).
Le talent de l’auteur consiste alors à utiliser le procédé, tout en étant plus doué que ses prédécesseurs.

Et c’est bien le cas ici. Il n’y a pas de contradiction, les informations sont distillées au compte-goutte, les souvenirs qui reviennent le font de manière tout à fait vraisemblable.
Cet état du personnage, en suspens par rapport à sa propre vie, entraine un climat à la fois stressant et surtout amorti par rapport à la réalité.
Monk s’observe lui-même, il s’analyse en permanence, il mesure ce qui semble relever de son instinct professionnel ou de son caractère qui lui est évidemment inconnu.

Enfin, comme il s’agit d’un premier tome, plusieurs pistes sont lancées pour la suite.
Les relations professionnelles de Monk sont évidemment au cœur de sa vie, avec la rivalité qu’il entretient avec son supérieur Runcorn, mais également avec Evan, son lieutenant.
On se demande aussi quelle était l’ambition de Monk, voulait-il devenir commissaire ou préfet avant son accident ?
Les relations amicales semblent absentes de sa vie, mais peut-être a-t-il des amis ? Et une relation amoureuse ? 
Tous ces sujets ne sont évidemment pas épuisés et l’on compte bien qu’Anne Perry revienne dessus dans les tomes suivants.

En bref, vous l’aurez compris, j’ai adoré !
Je ne peux donc que vous le conseiller, à condition d’aimer les séries, car il est probable que vous ayez envie de lire la suite.
Quant à moi, je vais aller faire un tour bien vite chez mon bouquiniste préféré pour pouvoir lire la suite J


Un roman de plus pour le challenge Polar historique, un premier roman pour le challenge Anne Perry, et un pour le challenge thrillers et polars








20 commentaires:

  1. J'ai l'impression que ce premier tome de la série Monk fait l'unanimité ! j'ai commencé par le couple Pitt mais du coup ça me titille de rencontrer ce fameux Monk !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me suis aperçue que je n'avais lu que 2 Pitt ! Du coup, j'ai aussi envie de reprendre cette série, mais Monk me semble vraiment au top.

      Supprimer
  2. Comme je le disais sur HC, j'étais amoureuse des Pitt...
    Et j'avais moins accroché à Monk..
    Et puis, à l'époque, je ne pouvais pas tout lire non plus :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh non, c'est sans doute pour cela aussi que j'avais délaissé les Pitt :)

      Supprimer
  3. Tu as raison, on ne sait encore pas grand chose de son passé et cela ouvre des possibilités pour les tomes suivants. J'ai moi aussi beaucoup aimé et je lirai volontiers la suite !
    C'est amusant qu'on ait publié notre billet le même jour ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai vu ton billet sur Hellocoton, et effectivement, c'est marrant :) Les grands esprits se rencontrent comme on dit ;D

      Supprimer
  4. Pour ma part, j'avais arrêté de lire Anne Perry car j'en avais trop lu d'un coup (j'avais du me faire toute la série des Charlotte et Thomas Pitt en un été...).
    Dommage, car c'est pourtant une auteur qui mérite d'être lue !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je trouve que Monk est un peu différent (mais ça reste du Anne Perry), mais c'est vrai qu'il y a risque d'overdose, ce qui fait que je me force à ne pas me jeter sur le deuxième tome ;)

      Supprimer
  5. Je trouve que la série Monk est bien mieux que celle avec Charlotte et Thomas Pitt. Le personnage principal est bien plus intéressant et on apprend pleins de choses sur la guerre de Crimée et l'infirmière Florence Nightingale. Continue à lire les autres tomes.

    Margotte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je t'avoue que je ne me rappelle pas assez des Pitt pour juger, mais je vais y remédier bientôt sans doute. Par contre, c'est vrai que j'ai appris plein de trucs, vu que je ne connaissais Florence Nightingale que de nom.

      Supprimer
  6. J'aime bien Pitt et Charlotte. Il va falloir que je lise Monk, maintenant.

    RépondreSupprimer
  7. cette série me fait envie aussi...mais il y a tellement de tomes, déjà que je me disque je ne pourrai décemment pas lire tout de la série des Pitt... mais Monk me tente beaucoup !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais c'est pas grave, on a toute la vie pour le lire et plein de tomes, c'est la garantie qu'il y a de nombreuses heures de bonheur devant nous :D

      Supprimer
  8. Ton billet fait plaisir à lire ! Les tomes se lisent vite et on devient vite accro ! Le charme de Monk s'intensifie... et Hester est admirable.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère, parce que j'ai déjà commandé les 3 tomes suivants (je crois que je suis déjà accroc) ^-^

      Supprimer
  9. Anne Perry est incontestablement l'une de mes auteurs favoris pour le polar historique! Et je la connais également pour la série Monk ^^ Que du plaisir!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, et comme elle est très prolifique, on a encore plein d'heures de lecture devant nous :)

      Supprimer
  10. Je le commence tout juste et pour l'instant j'aime beaucoup ! j'espère que ça va durer jusqu'au bout, et avoir l'occasion de découvrir un peu plus l'auteure par la suite.

    RépondreSupprimer

J'adore lire vos commentaires, alors n'hésitez pas à laisser un mot (les commentaires sont modérés pour vous éviter les trucs idiots que Blogger vous demande pour valider mais ils sont tous publiés ;^) )

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...