mardi 17 avril 2012

Code Salamandre de Samuel Delage


Les romans policiers ésotériques constituent aujourd'hui un genre vivant, bien représenté, y compris en France.
Il n'est donc plus nécessaire de lire des auteurs américains quand on est passionné par les Templiers, les Cathares ou les secrets des rois.
Les sujets sont aussi très nombreux et si je cite ici quelques thèmes, il en existe d'autres, tous tournés vers le goût du secret et les mystères anciens.

Samuel Delage, l'auteur de ce roman, a choisi de s'intéresser à la Renaissance et à celui qui a permis son éclosion : François Ier. Pour autant, il ne s'agit pas d'un roman policier historique, et vous n'apprendrez pas grand chose sur ce roi.
L'intérêt du roman porte plutôt sur la symbolique et la fameuse salamandre que ce roi affectionnait et qu'il avait choisi pour emblème.

Yvan Sauvage est commissaire priseur à Paris et reconnu dans son métier.
Il est fréquemment appelé par de riches clients pour meubler leur logement d'objets anciens précieux, et il a été sollicité pour donner une série de cours en histoire de l'art à la Sorbonne.
A l'occasion d'une prestigieuse vente d'objets ayant appartenus à Louis XVI et Marie-Antoinette, il rencontre l'un de ses anciens professeurs qui oublie un dossier illustré d'une salamandre en quittant la vente précipitamment.
Lorsque Yvan Sauvage essaie de rendre ce dossier à son propriétaire, il apprend que celui-ci a fait une crise cardiaque.
Il se rend immédiatement à l’hôpital et se voit confier le dossier par le professeur quelques minutes avant son décès.
Aidé par l'une de ses étudiantes, Yvan Sauvage va partir en quête du sens de ces documents pour découvrir ce que signifient cette salamandre...

Je vous avoue que j'ai toujours un peu de réticence face à ce genre de roman (en général).
J'en ai lu un certain nombre, et sans être une spécialiste, je sais qu'il y en a beaucoup qui ne présentent aucune thèse innovante ou qui ne s'appuient pas sur des informations intéressantes et surtout plausibles.
Car l'exploitation d'informations vraisemblables, voire même réelles dans l'idéal, me semble être ce qui fait tout le sel des romans policiers ésotériques.
Le détournement (ou plutôt la réinterprétation) de documents existants fait réfléchir le lecteur dans des directions multiples. Sans le tromper, l'auteur propose une nouvelle façon de voir les choses.
Cela interroge à la fois la relation du lecteur au texte (est-ce que je vais croire le texte ?), la relation de l'auteur à son histoire et l'histoire elle-même.
L'identification de l'auteur, de sa profession, de son statut et de ses sources est alors déterminante. Elle permet de savoir si ces informations ont une chance d'être vraies ou s'il s'agit d'une construction fictionnelle complète.

En ce qui concerne le roman dont je vous parle aujourd'hui, la 4e de couverture nous indique que Samuel Delage est ingénieur, et qu'il a fait de longues recherches pendant plusieurs années sur le thème exploité dans le roman. Il s'appuie également sur des lieux réels.
Le lecteur peut donc probablement se fier aux informations données, notamment sur les symboles de la salamandre, du château de Chambord ou du château de Fontainebleau, qu'il peut retrouver s'il le souhaite en faisant une simple recherche Internet ou en allant lui-même visiter les lieux décrits.

D'ailleurs, l'enquête est intéressante.
J'ai apprécié les analyses symboliques et les rapprochements faits par les personnages.
Il y a parfois des éléments connus car très utilisés comme la suite de Fibonacci, ce qui n'implique plus que l'on passe trois pages à expliquer comment elle fonctionne au lecteur. Il est vrai également que la participation de Léonard de Vinci à la construction de Chambord reste toujours mystérieuse et peut constituer le point de départ de multiples réflexions, tout comme la salamandre, dont je n'avais pas perçu toutes les connotations.
C'est donc un roman plutôt bien construit, présentant une enquête qui s'appuie sur des éléments qui m'ont bien plu et qui donne bien envie d'aller faire un tour à Chambord ou Fontainebleau. 

Malgré cela, il y a un « mais », car cette enquête est parfois beaucoup trop rapide.
Le rythme est soutenu, haletant, les personnages courent sans cesse, on les suit d'une ville à l'autre, on saute avec eux dans leur voiture, on les voit poursuivi par un tueur en série...
Les histoires se mêlent, l'enquête avance à grands pas, mais à trop grands pas.
J'ai eu parfois du mal à comprendre le cheminement de pensée des personnages, ce qui les mènent à la solution.
Je ne voulais pas tous les détails, mais on sent que l'auteur a voulu susciter l'attention de son lecteur, ne pas le perdre dans les descriptions et les explications (ça, c'est très réussi).
Malheureusement, un des aspects intéressants de ce type de roman, ce sont justement les explications du mystère et les propositions de l'auteur.
J'ai donc été un peu frustrée par cette lecture qui m'a bien plus mais qui aurait mérité d'être plus ample.

Par contre, pour finir sur une note plus positive, j'ai accroché dès les premières pages du roman, car une vente d'objets de Marie-Antoinette, ça me tentait bien.
C'était une fausse piste, mais François Ier, c'était pas mal non plus.
Je me suis aussi sentie vivement concernée par la peur d'Yvan Sauvage d'oublier ses notes quand il va faire cours à la Sorbonne (^-^).

Si vous aimez les romans policiers ou les thrillers ésotériques, si vous voulez lire un roman qui vous entraine et qui ne vous lâche plus, si vous voulez lire un thriller ésotérique mais que les auteurs qui brodent vous ennuient, celui-ci devrait vous plaire !


Je remercie les éditionsBelfond pour l'envoi de ce livre.



Cette lecture me permet de valider une participation au challenge animaux du monde de Sharon, et une participation au challenge Petit Bac, catégorie animaux






14 commentaires:

  1. Mon mari aime beaucoup ce type de roman. Je le note pour lui.
    Il n'est d'ailleurs pas exclu que je le lise aussi. Merci pour cet article.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un livre qui se lit très bien, et pour les fans du genre, je pense que cela peut plaire :)

      Supprimer
  2. Ce roman a reçu des critiques assez positives,je ne l'ai pas encore lu mais ton avis ravive mon envie de l'ouvrir !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne l'ai pas beaucoup vu sur les blogs, mais c'est vrai que je l'avais depuis plusieurs jours ;)

      Supprimer
  3. Merci pour cette critique très encourageante. Je suis heureux d'avoir partagé cette histoire avec vous !

    Quelques compléments en podcast :

    http://laminutedelhistoire.fr

    Amitiés,

    Samuel.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien, et merci à vous d'avoir laissé un commentaire sur ce blog :-)
      Je vais aussi filer voir le podcast...

      Supprimer
  4. Je l'ai déjà vu sur d'autres blog et je l'ai déjà noté ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as bien fait, cela augure plusieurs heures de bonne lecture :-)

      Supprimer
  5. L'enquête aurait pu être mieux bouclée, je trouve.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je suis d'accord. C'est ce que je veux dire quand je dis que cela va trop vite, mais mon avis n'est sans doute pas assez tranché. J'ai été un peu frustrée au moment du dénouement, parce qu'il y a certains éléments qui apparaissent d'un coup et on ne voit pas bien ce qui les a fait apparaitre. C'est dommage.

      Supprimer
  6. Merci pour ta participation au challenge !
    Je le lirai peut-être si je retourne en Touraine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais de rien :)
      Moi aussi j'aime bien lire les livres dans les endroits où ils se déroulent.

      Supprimer

J'adore lire vos commentaires, alors n'hésitez pas à laisser un mot (les commentaires sont modérés pour vous éviter les trucs idiots que Blogger vous demande pour valider mais ils sont tous publiés ;^) )

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...