jeudi 26 avril 2012

Vie et opinions de Maf le chien et de son amie Marilyn Monroe de Andrew O'Hagan


Ne me demandez pas pourquoi j'ai lu ce livre, car je ne saurais pas vous le dire.
Alors que je cherchais quoi lire dans ma PAL bien remplie en rentrant de vacances, en espérant trouver quelque chose qui m’aère l'esprit, je suis tombée sur ce livre et j'ai juste eu envie de le lire, d'entendre parler de Marilyn, d'aller au cœur des années 60, de découvrir cette société dans laquelle elle évoluait.
Ce que j'ai pu faire pendant 350 pages !

Maf le chien est un petit bichon maltais qui a beaucoup voyagé.
Né dans le Sussex, il y a passé quelques mois avant d'être emporté par la mère de Natalie Wood, qui a pour habitude de ramener des chiens d'Angleterre qu'elle revend ensuite.
Natalie fréquente Frank Sinatra, qui lui même fréquente Marilyn Monroe.
Pour la consoler de sa rupture récente avec Arthur Miller, Sinatra emporte ce petit chien et l'offre à Marilyn, qui le baptise Mafia Honey.
Pendant deux ans, les dernières de Marilyn, il la suit partout, au restaurant comme sur les plateaux, chez le psychanalyste comme chez ses amis.

Maf est un petit chien très bavard !
Il a un avis sur tout et discute volontiers avec ceux qu'il rencontre, qu'il s'agisse de chiens, de chats, d'êtres humains ou même de pigeons.
Ce chien est aussi un petit futé qui se faufile partout et se fait une place là où il le souhaite.
Très érudit, un peu snob, il observe, il juge, il donne son avis, ce qui donne une biographie romancée particulièrement originale des quelques mois pendant lesquels Marilyn tente de refaire sa vie après Arthur Miller.

De New York à Los Angeles, le lecteur croise des figures célèbres, comme Natalie Wood ou Frank Sinatra, mais aussi Strasberg, Kucor, Carson Mccullers ou le souvenir de Freud.
Comme ce chien est accepté partout, il rend compte de ces célébrités pour la plupart désaxées, droguées qui semblent névrosées et inadaptées quel que soit l'endroit où elles se trouvent.
La vie de Marilyn est celle d'une privilégiée, mais ces diners, ces réceptions ne la satisfont pas et seul le champagne semble lui permettre de tenir.
On la suit chez la psychanalyste qui s'occupe d'elle, sévèrement jugée par Maf, mais également par Marilyn qui finit par s'en éloigner. On la suit aussi quand elle est internée pendant quelques semaines, mais l'analyse qu'en fait ce chien est bien éloignée de ce qu'on lit habituellement.
Cette alternance de réceptions, de diners et de séances d'introspection donne parfois le vertige, et l'on comprend qu'elle s'y soit perdu.

Maf le chien est néanmoins parfois un peu trop érudit pour moi et j'avoue ne pas avoir perçu toutes les allusions du texte. Je connaissais vaguement le titre de référence Vie et opinions de Tristram Shandy, gentilhomme, mais il m'a fallut faire une petite recherche pour trouver son auteur Laurence Sterne.
La vie vue du sol ou des bras de Marilyn, c'est tout de même amusant, ce qui m'a permis de poursuivre ma lecture, et ce petit chien est un rigolo, malgré ses références très élevées.
Il sème aussi le doute quelque fois, ce qui invite tout de même à ne pas le prendre trop au sérieux.
Il nomme ainsi les animaux familiers des grands héros de la littérature, par exemple des chevaux ou la chienne Djali d'Emma Bovary.... mais je ne savais même pas qu'elle avait un chien ^-^.

Enfin, n'espérait pas lire un témoignage sur la fin de Marilyn, car si Maf a un avis sur les raisons de sa chute, le livre prend fin quelques jours avant celle de sa maitresse.

Une fois n'est pas coutume, j'ai noté une petite citation qui m'a plu :
« Pendant toute la période que nous passâmes à New York, elle lut un épais roman russe qu'elle emportait partout dans son sac. Elle le lisait très lentement et lui accordait peut-être plus de respect qu'il ne méritait. Il lui donnait l'impression d'être accompagné. »
Eh oui, elle le lisait vraiment ce roman que l'on voir sur les photos !

Si vous voulez entendre parler de Marilyn, si cette femme vous fascine, si vous appréciez le milieu new-yorkais de ces années 1960 ou s'il vous horripile, ce livre pourrait bien vous plaire.


Une première participation au challenge Marilyn, une quatrième participation au challenge petit bac 2012 dans la catégorie inédite cette année « personne connue », et une dernière pour le challenge animaux du monde.  





12 commentaires:

  1. Je l'ai repéré, ce livre, tu me confortes dans mon envie de l'acheter :)
    Bises

    RépondreSupprimer
  2. je ne l'ai pas encore lu bien que ce ne soit l'envie qui manque ! il faut absolument que je m'attaque à ma PAL ... un jour !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hahahaha ! J'ai pris le taureau par les cornes ce mois-ci et ça fait du bien de la mettre en ordre et de la faire diminuer !

      Supprimer
  3. Une idée de départ intéressante et qui a l'air bien traitée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça change un peu et c'est original pour une fois ^^

      Supprimer
  4. Je suis assez fan de Marilyn et c'est donc tout naturellement que celui-ci a atterri sur ma PAL !

    RépondreSupprimer
  5. Je le lirai peut-être un jour.
    Merci pour ta participation au challenge !

    RépondreSupprimer
  6. Je viens de le dénicher pour quelques euros! J'espère pouvoir le lire prochainement ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça, c'est une bonne nouvelle :) en espérant que le roman te plaira.

      Supprimer

J'adore lire vos commentaires, alors n'hésitez pas à laisser un mot (les commentaires sont modérés pour vous éviter les trucs idiots que Blogger vous demande pour valider mais ils sont tous publiés ;^) )

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...