mercredi 29 février 2012

Le pavillon des hommes, tome 1


Je reviens vous parler de BD après avoir délaissé ce genre pendant plusieurs mois.
J'apprécie toujours autant ces petites cases, mais il m'est plus difficile de m'approvisionner en ce moment.
Il faut dire que j'ai un peu négligé 2 bonnes résolutions de la rentrée intitulées : « piscine » et « bibliothèque ».
Je ne désespère pas, et je pense que dans un mois, je pourrai sentir le chlore et posséder une carte de bibliothèque.
En attendant, j'ai quand même dégoté ce petit manga, mais je ne peux pas vous dire comment. Il y a sans doute un billet de blog, quelque part, qui a attiré mon attention, et la couverture a fait le reste.

Au Japon, sous l'ère Edo, une maladie inconnue auparavant décime la population masculine.
La variole du Tengu, comme on l'appelle, touche les jeunes hommes, et parfois aussi les plus âgés. Si les second en réchappent, les premiers y succombent tous en quelques jours.
En quelques années, les hommes ne représentent plus qu'un quart de la population, et les femmes prennent progressivement leur place dans tous les postes clés de la société, y compris celui de Shogun.
Les jeunes hommes survivants, quant à eux, s'arrachent à pris d'or et sont souvent prostitués par leurs familles, vendus pour un soir à des femmes non mariés qui veulent un enfant.
Ce n'est pourtant pas le cas pour Mizuno, issu d'une famille pauvre de samurai qui se refuse à le vendre, mais aimerait tout de même le voir marié pour avoir une bouche de moins à nourrir.
Refusant tous les partis que lui trouve sa mère, le jeune homme prend la décision de quitter sa famille pour intégrer le pavillon des hommes, harem personnel du Shogun et symbole de son pouvoir.

Le titre de ce manga, les résumés que j'avais pu lire, m'avaient laissé penser que j'allais tomber sur un équivalent japonais de Manara.
Et bien, pas du tout ! L'auteur de ce manga suggère mais ne montre jamais, ce que permet aussi la naiveté de Mizuno.
À son arrivée au pavillon, il est jeune et sort juste de son village. Certains gestes surpris involontairement ne sont pas compris immédiatement, mais il apprend avec le lecteur et découvre les usages de ce lieu particulier.
Comme il s'agit du premier tome, il est probable que l'auteur ait souhaité également expliquer clairement le fonctionnement du pavillon, ce qui donne parfois des apartés qui rappellent la hiérarchie des différents grades possibles.
J'avoue que je n'ai pas tout retenu, mais ça n'a pas beaucoup d'importance.
On comprend facilement qu'il y a des postes plus ou moins importants et qui les occupe.

Par contre, ce qui m'a paru beaucoup plus intéressant, c'est la qualité du dessin.
Il y a quelques petits personnages rigolos, comme on en trouve  dans tous les mangas, mais leur usage est modéré. Le trait est fin, probablement réalisé au stylo pinceau ou à la pointe fine, et certains passages de nuit sont tracés uniquement avec quelques traits noirs et blancs sur fond gris.
Les yeux sont particulièrement soignés, comme le dessin des différentes pièces de vêtements portés à la cour d’Edo.

Cette lecture était donc une très belle surprise, et j’espère que les tomes suivants tiendront leur promesse.
Si les beaux mangas, le moyen âge japonais, les belles histoires bien faites vous font envie, ou si vous voulez découvrir un nouveau manga, celui-ci devrait vous plaire.

Vous trouverez d'autres idées de lecture BD chez Mango


Une première lecture pour le challenge Dragon.





16 commentaires:

  1. Je suis encore très novice en manga mais celu ci a l'air plutôt pas mal ! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te le confirme, et je pense que pour les gens qui n'ont pas l'habitude des mangas, celui-ci est proche de ce qu'on lit en BD franco belge, tout en gardant ses spécificités.

      Supprimer
  2. Bon retour parmi nous et vive Internet en effet qui permet de te retrouver! :) Je crois bien que je vais finir par me mettre aux mangas aussi. Tu es la deuxième tentatrice de la semaine pour moi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Mango. Cela me manquait, ces petites lectures BD. Pour les mangas, n'hésite pas, mais il faut bien choisir le premier pour ne pas être déçu. Celui-ci est vraiment très bien en tout cas :)

      Supprimer
  3. J'ai découvert els mangas il y a peu avec les Gouttes de Dieu. Ton artcile me donne bien envie de me jeter sur ce Pavillon des hommes. Il va falloir que je le demande à mon libraire. Merci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je le connais, celui là, mais je n'ai pas encore essayé. Je pense que le Pavillon des hommes est à ranger dans la même catégorie.

      Supprimer
  4. Tu ne le mets pas dans le challenge Dragon 2012 ???

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah bah si, j'ai oublié :)
      J'avais pourtant mis le libellé du challenge.

      Supprimer
  5. La couverture est plutot impressionnante : comme si ce Mizuno jeune samourai mettait au defi le lecteur de le suivre dans le monde qu'il habite.
    Et un monde abordé de manière différente : le soin est aux femmes ce que la violence est aux hommes...
    ça m'a l'air d'une bonne lecture à suspence - surtout s'il y a cette hiérarchisation qui complique l'explication =D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les couvertures sont toutes construites comme ça, avec un des personnages sur la couverture. Mais j'aime bien ton interprétation :)

      Supprimer
  6. Je viens de le terminer grâce à toi et je n'ai plus qu'une envie c'est de connaître la suite maintenant!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah c'est le problème avec ce manga. Moi, je vais être obligée d'aller m'inscrire à la bibliothèque pour connaître la suite. :)

      Supprimer
  7. ca fait presque 6 ans que je n'ai pas touché à un manga. Faute de temps et un peu lassé par une qualité de dessin qui se ressemble; mais ca donne envie de devorer, cette petite analyse.

    Merci!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que les dessins sont toujours un peu pareils, et 'est lassant. Mais là, il y a des pages vraiment très belles :)

      Supprimer

J'adore lire vos commentaires, alors n'hésitez pas à laisser un mot (les commentaires sont modérés pour vous éviter les trucs idiots que Blogger vous demande pour valider mais ils sont tous publiés ;^) )

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...