dimanche 11 novembre 2018

Sunday mood commĂ©moratif đŸ‡«đŸ‡·đŸ„đŸ™



Ce matin, jour de commémoration, j'ai emmené ma fille au cinéma sans trop y penser.
Et puis en rentrant, on a croisé mes voisins ùgés dont le monsieur est porte-drapeau à chaque commémoration.
Et puis je n'y ai plus pensé.
Et puis Enna a posté une photo sur son compte Instagram parce que son fils a participé aux célébrations.
Et puis en fin d'aprĂšs-midi, alors que je regardais jouer mes enfants dans le jardin, j'ai soudain pensĂ© qu'on avait quand mĂȘme de la chance de vivre Ă  notre Ă©poque.
On peut s'interroger un peu Ă©goĂŻstement sur l'intĂ©rĂȘt de vacciner ou non nos enfants, l'Ă©cole est gratuite, l'eau potable coule Ă  foison du robinet, il y a Ă  manger dans les supermarchĂ©s, on peut circuler et mĂȘme voyager quasiment partout, on peut espĂ©rer vivre sans guerre puisque la menace de la bombe H est sensĂ©e nous protĂ©ger de toute agression.
Mon tout petit n'ira jamais faire son service militaire, il ne sera jamais sous la menace d'une conscription.
Et j'espĂšre qu'ils n'auront jamais Ă  courir sous des bombes ou Ă  fuir face Ă  un ennemi quel qu'il soit.
La menace n'est plus la mĂȘme et depuis quelques annĂ©es, elle est diffuse et peut surgir n'importe oĂč, mais il faut bien avouer que cela n'a rien Ă  voir.




Alors j'ai fait un gros cĂąlin Ă  mes enfants et j'ai envoyĂ© une petite priĂšre Ă  je ne sais qui pour que cela continue, que notre seule menace soit climatique (ce qui est dĂ©jĂ  pas mal quand mĂȘme) et qu'ils n'aient jamais Ă  se soucier de ration de survie et d'abri anti atomique.
On n'a souvent pas conscience de la chance que l'on a et il est bon, de temps en temps, de relativiser et de mesurer Ă  quel point ce n'Ă©tait pas mieux avant (et ce n'est pas toujours mieux ailleurs).
Cela remet les idées en place.




Sur cet humeur du dimanche faussement moralisatrice, je vais aller préparer ma soupe, le cartable de ma fille, fermer les volets, et profiter des miens...

Et je vous souhaite de pouvoir en faire autant...

Bonne semaine et des bises sur vos deux joues...






6 commentaires:

  1. TrĂšs joli billet et je suis honorĂ©e d'y ĂȘtre!

    RĂ©pondreSupprimer
  2. oh oui on a beaucoup de chance et j'espÚre de toutes mes forces que cela continuera et que mon fils n'aura pas à traverser les horreurs que mes parents et grand parent on vécues.
    en attendant et effectivement : cueillons ce jour ! Belle semaine

    RĂ©pondreSupprimer
    RĂ©ponses
    1. Oui, c'est vertigineux quand on y pense. Le mal va globalement mieux mais tout semble fragile parfois.

      Supprimer
  3. TrĂšs joli texte ! Ce sont des choses qu'on a besoin de se rappeler, tu as raison !

    RĂ©pondreSupprimer
    RĂ©ponses
    1. Cela fait apprécier le moment présent plus intensément ;^)

      Supprimer

J'adore lire vos commentaires, alors n'hésitez pas à laisser un mot (les commentaires sont modérés pour vous éviter les trucs idiots que Blogger vous demande pour valider mais ils sont tous publiés ;^) )

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...