jeudi 7 juin 2018

Confident royal de Shrabani Basu

Je vous emmène dans l'entourage très proche de la reine Victoria à la fin du 19e siècle.
Vous le savez peut-être, après avoir perdu son mari, la reine s'est entiché d'un solide écossais et après la mort de celui-ci, d'un de ses serviteurs indiens.
Voilà l'histoire de ce serviteur qui est monté très vite dans les échelons du personnel de la reine.

Lors de son jubilé, la Reine Victoria veut honorer ses invités indiens en faisant venir du personnel d'Inde pour servir à sa table.
C'est un grand honneur mais elle aime beaucoup ses serviteurs indiens qu'elle va emmener partout, et plus particulièrement Abdul Karim. 
Ce jeune homme lui plait et progressivement, il se rapproche de la reine jusqu'à devenir son secrétaire particulier, son munshi...

J'ai été déçue par ce livre parce que je m'attendais à autre chose.
Comme il y a eu une adaptation cinématographique, j'ai cru qu'il s'agissait d'un roman.
Hélas (pour moi), ce n'est pas du tout le cas et on ne peut se faire aucune illusion là dessus.
Il s'agit plutôt d'une longue description de ce que fut le séjour du Munshi de la reine Victoria à la cour, avec force détails et citations.
On peut lire le récit des tentatives des proches de la reine pour éloigner cet homme, le discréditer auprès de Victoria car il prenait beaucoup de place.
On a conscience qu'il s'était installé dans sa position alors qu'il n'en avait a priori pas le droit étant de basse extraction, ce qui déplait beaucoup à la famille.
Hélas, l'auteur ne prend pas vraiment parti, laisse entendre que tout le monde est méchant avec le munshi, quoi qu'on n'en soit pas si sûr, et on ne sait pas trop quoi en penser.
Le film tiré du livre a l'air plus clair sur ce point, mais clairement en faveur du munshi.

Si ce personnage vous attire, le livre pourrait vous plaire.
Pour ma part, j'avais d'abord écrit "on assiste" mais justement, c'est là le problème.
On assiste à rien du tout.
On lit le rapport des évènements appuyé sur les textes conservés dans les archives, les lettres de la reine, celles de son médecin, de son secrétaire, et bien sûr de son munshi, quoi qu'il y en ait eu beaucoup de détruites.
L'auteure a retrouvé le carnet personnel d'Abdul Karim et a donc pu ajouter des citations.
Cela n'apporte néanmoins pas grand chose à ce livre compact, qui se répète un peu parfois en suivant la chronologie des évènements mais qui reste au niveau de la description et interdit toute empathie ou toute entrée véritable dans l'histoire.

Si ce genre d'essai historique vous plait et si l'histoire du munshi vous intéresse, ce livre pourrait vous plaire.












10 commentaires:

  1. et bin euh je vais voir le film alors....;)

    RépondreEffacer
  2. Disons que le fait qu'il s'agisse d'un essai historique ne me rebute pas, et cette histoire m'intrigue, mais bon il y a essai et essai... si c'est un concentré de documents mal ficelés et trop prompt à prendre parti, ça ne donne pas trop envie. J'avais repéré ce livre mais l'avais trouvé trop volumineux à mon goût (mes étagères crient à l'aide). Bon. On verra...

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. En numérique, l'avantage, c'est qu'on n'est pas découragé par le volume ;^) Mais j'ai lu plus de la moitié en diagonale tant je m'ennuyais et je ne crois pas avoir manqué grand chose.

      Effacer
  3. Pas très tentée moi aussi.
    Syl.

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Ce n'est pas moi qui vais te convaincre ;^)

      Effacer
  4. j'ai failli acheter le dvd hier!! :-)

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Je ne peux pas te dire s'il est bien mais sans doute plus digeste que le livre ;^)

      Effacer
  5. Alors là, je ne suis pas tentée du tout.

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Il faut dire que mon billet n'est pas très tentant ;^)

      Effacer

J'adore lire vos commentaires, alors n'hésitez pas à laisser un mot (les commentaires sont modérés pour vous éviter les trucs idiots que Blogger vous demande pour valider mais ils sont tous publiés ;^) )

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...