mardi 22 mai 2012

La Croix de perdition d'Andrea H Japp


Voilà une bonne dose de Moyen Âge !
Elle est administrée par une auteur que je pensais à tort américaine, sans doute à cause de son prénom. Mais Andrea H. Japp est française, et a écrit de nombreux romans policiers dont les histoires se déroulent dans nos abbayes et dans nos campagnes.
C'est le cas ici, avec un roman policier qui frôle parfois le fantastique.

A Béziers, le 22 juillet 1209, Arnaud Almaric légat du pape, a été envoyé pour éradiquer les Cathares.
Il prend la ville et massacre les habitants, arguant que « Dieu reconnaitra les siens ».
En 1308, à l'abbaye des Clairets, Plaisance de Champlois est la très jeune mère abbesse qui veille sur la communauté. Elle doit reprendre en main ce groupe de femmes, marqué par de récents évènements tragiques.
Elle accueille aussi de nouveaux occupants pour l'abbaye : Mary de Baskerville, la nouvelle apothicaire, qui prend ses fonctions dans des circonstances très particulières, un groupe de manants venus trouver refuge dans les granges, et Arnoldus de Villanova, célèbre chasseur d'hérétiques qui prétend séjourner là pour étudier les plantes de cette région bien que l'on soit en plein hiver.
C'est alors que la mort s'abat à nouveau sur l'abbaye...

Je dois vous avouer que je suis assez sensible aux 4e de couverture, comme beaucoup de lecteur, et avant de choisir un livre, je lis le résumé (qui n'en est pas vraiment un) figurant sur le verso du livre.
Or pour celui-ci, on nous annonce des Cathares, des batailles, et des enquêtes.
Il ne m'en faut pas plus pour m'allécher, moi qui voulait justement lire un bon roman sur le sujet et qui aime les romans policiers.
Oui, mais voilà ! Il n'y a pas de Cathares dans ce roman.
Vous me direz, si j'avais été un peu plus cultivée sur le sujet, j'aurais su que Béziers marque la fin de leur communauté, mais je voulais justement lire un livre sur le sujet pour pouvoir en apprendre davantage.
Mis à part ce point, c'est un roman qui se lit agréablement. Il faudra juste que je trouve autre chose pour apprendre des trucs sur les Cathares ^-^.

Pour revenir à ce roman, il est assez bien construit, autour d'un personnage inquiétant, Arnaud Almaric, et d'autres attachants, comme les manants ou l'apothicaire qui doit être remplacée.
L'enquête n'est pas toujours au premier plan, et si tous les événements sont liés, ils ne s'expliquent pas tous.
Le premier meurtre secoue cette communauté qui vit plus ou moins en autarcie, puis l'histoire se tourne vers les vampires, puis reprend une autre direction. Cela permet de changer de rythme, de suivre plusieurs personnages, puis d'être perdu comme se doit de l'être un lecteur de roman policier.
Il y a néanmoins quelques limites, et j'ai parfois trouvé que l'auteure ne les respectait pas.
S'il est toujours agréable d'être bluffé par l'auteur et de ne pas trouver l'assassin avant les dernières lignes, il est aussi appréciable de pouvoir se dire que tout était là, qu'il aurait suffit d'être plus attentif.
Or, ici, il manque des informations pour pouvoir mener une véritable enquête. Le lecteur est dans l'incapacité de faire des suppositions valables, comme le personnage qui enquête, d'ailleurs.
L'assassin semble être découvert par hasard. C'est dommage.

A l'inverse, j'ai noté de multiples références érudites à de grands prédécesseurs de l'auteur.
Vous aurez remarqué que l'apothicaire se nomme « Baskerville », faisant à la fois référence à Conan Doyle et à Umberto Eco, les personnages se croisant dans ces abbayes coincées par l'hiver.
Le vocabulaire du Moyen Âge est aussi très présent, ce que permet un glossaire en fin de roman, ainsi qu'une notice portant sur les personnages historiques.

C'était donc une lecture agréable, qui m'a laissé parfois un goût de trop peu.
On ne sait pas ce que deviennent certains personnages, mais ce roman est le tome 2 d'une série. Le tome 3 apportera donc sans doute des réponses à leur sujet.

Si vous avez envie de Moyen Age, d'enquête et de meurtres sanglants, de lire un livre un peu érudit qui vous place directement dans une autre époque, ce livre devrait vous plaire.


Avec cette lecture, je valide ma première participation au challenge polars historiques (il était temps), j’enlève un livre de ma PAL (mais le 1er tome y est déjà installé), je valide une participation au challenge petit baccatégorie objet, et j'ajoute une lecture au challenge abc !









8 commentaires:

  1. Je n'ai jamais lu cet auteur!

    Au cas où, je connais un livre avec les cathares:

    Labyrinthe, de Kate Mosse.

    C'est un polar ésotérique!

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. ça tombe bien que tu me dises ça parce que cela fait deux fois ces dernières semaines que je croise ce livre sans l'acheter. La troisième sera la bonne :)

      Effacer
  2. On apprend pleins de choses sur le Moyen Age avec ses romans.

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Oui, j'aime bien les romans policiers qui expliquent plein de trucs sur les pays étrangers ou sur l'histoire. On apprend sans se fatiguer ;)

      Effacer
  3. Je le note.
    Tu as lu la saga des rois maudits ?

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Non, mais j'ai vu les films, ça compte ? ;)

      Effacer
  4. Je viens tout juste de lire ce livre et je l'ai adoré. Toutefois, on ignore à la fin ce qu'il advient des «monstres», d'Hermione et de la fameuse croix... C'est vraiment désolant, surtout qu'il n'y a pas de suite...

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Je pense qu'il y aura une suite. L'auteur a plusieurs séries en cours, donc je pense qu'elle nous le dira :)

      Effacer

J'adore lire vos commentaires, alors n'hésitez pas à laisser un mot (les commentaires sont modérés pour vous éviter les trucs idiots que Blogger vous demande pour valider mais ils sont tous publiés ;^) )

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...