mardi 21 décembre 2010

Némésis d'Agatha Christie


Une fois n’est pas coutume, voilà un Agatha Christie qui me laisse de marbre. Pourtant, cela fait au moins quatre fois que je le lis (ou plutôt que j’essaie de le lire).
J’ai surtout parlé d’Hercule Poirot jusqu’ici, mais il s’agit cette fois d’un Miss Marple.
J’adore cette petite bonne femme. Je la préfère largement à ce cher Hercule, et quand un Miss Marple passe à la télé, il ne faut pas me déranger.
Oui, mais voilà, je trouve souvent les histoires plus compliquées et plus tarabiscotées lorsque c’est Miss Marple qui s’y attèle.
Je crois que je préfère voir Miss Marple, et lire Hercule Poirot.

J’ai tout de même lu Némésis, et je dis bien « lu » et non « relu », car les autres fois, je crois bien que je ne l’ai jamais terminé.
Il est même resté en plan pendant plusieurs années la première fois que je l’ai ouvert.
Alors de quoi ça parle ?

Miss Marple vient d’apprendre le décès d’un de ses vieux amis. Quelques jours plus tard, elle reçoit une invitation pour un voyage tout frais payés dans les manoirs et grandes demeures d’Angleterre, avec visites guidées et conférences sur l’architecture britannique. Les avoués de cet ami lui ont également demandé son aide.
Evidemment, M. Rafiel n’a pas été assassiné. Il n’y a donc aucun assassin parmi les 13 autres passagers de l’autocar qui les conduit de châteaux en châteaux.
Mais Jane Marple va découvrir que sa mission est bien de rechercher un assassin, mais pas là où elle le pensait.

La tendresse d’Agatha Christie saute aux yeux dans ce roman quand on vient de lire plusieurs Poirot.
Miss Marple est décrite comme une charmante vieille dame attendrissante qui lit son journal tous les matins et s’occupe de son petit jardin à St Mary mead.
C’est d’ailleurs ce que pensent aussi la plupart des personnages.

L’intrigue se met doucement en place, les personnages sont présentés les uns après les autres et les crimes sont intimement mêlés au déroulement général des évènements. Comme toujours, la structure tient impeccablement, mais j’avoue m’être un peu perdue dans les diverses retournements de cette histoire.
Si je veux être honnête, je dois quand même dire que je me suis moins perdue que les fois précédentes. J’ai sans doute fait un peu plus attention, ou je suis habitué au bout du 6e roman lu à la suite J
Il y a quand même 13 personnes qui voyagent avec Miss Marple, et il faut les suivre !

J’ai découvert en cherchant une image pour ce billet, que ce roman était la suite de Le Major parlait trop. C’est sans doute pour cela que certaines informations m’ont échappée. J’y vois un peu plus clair, en tout cas.
Je suis toujours embêtée de vous faire éventuellement rater une superbe lecture à cause d’un avis forcément influencé par les conditions du moment, et je ne voudrais pas vous décourager de lire ce roman, car il est très intéressant.
Je crois qu’il vaut mieux lire le Major avant Némésis, mais je pense aussi que mon avis est un peu dur, ce soir ;).
Disons qu’il faudra que je relise Némésis une cinquième fois pour mieux l’apprécier.

Un sixième billet de lecture pour le challenge de George et un premier Miss Marple. 


7 commentaires:

  1. Merci du conseil sur le fait qu'il s'agit d'une suite !
    BRAVO pour le concours, je suis vraiment très contente que ce soit toi qui reçoive le livre de recettes, tu vas voir il est génial!

    RépondreSupprimer
  2. Ou peut-être que 6 Agatha de suite, tu commences à saturer ?
    En tout cas, merci pour le conseil, je commencerai par le Major.

    RépondreSupprimer
  3. Aahh ! Mais c'est que tu me donnes envie de me plonger dans du Christie en buvant du thé à côté du sapin !

    Cruelle blogeuse, je viens de commencer un pavé je ne peux pas l'abandonner !

    RépondreSupprimer
  4. Et bien dis-moi, quelle constance dans la lecture d'Agatha !

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour !! Je n'ai pas trouvé comment t'écrire ailleurs...juste pour te dire merci !!! J'ai bien reçu le livre de Blandine le Callet et ta jolie carte !! A bientôt et joyeuses fêtes à toi aussi !!

    RépondreSupprimer
  6. Je ne l'ai pas encore lu celui-ci et malgré ton avis mitigé, tu m'as donné très envie de le lire (ben oui, je suis une fan inconditionnelle !)
    Et j'ai déjà lu Le major parlait trop ! Par contre, j'ignorais que c'était une suite.

    RépondreSupprimer
  7. @ George : oui, il vaut mieux le savoir, c'est plus simple. Et merci à toi pour le concours, je vais pouvoir préparer de bonnes petites choses :D

    @ Céline : oui, c'est fort possible, mais c'est sur que tu fais bien de commencer par le Major ;)

    @ D : Un Christie et un bon thé, il n'y a que ça de vrai, mais sans culpabilité après ton pavé, ce sera plus sage ;D

    @ Irrégulière : j'étais super motivée, il y avait un livre de cuisine à la clé :)

    @ Antigone : pas de souci, je suis contente qu'il soit bien arrivé chez toi, parce qu'avec la neige, ce n'était pas bien sur. Je te souhaite une bonne lecture, en tout cas :)

    @ Manu : je suis contente de ne pas t'avoir découragé ;)

    RépondreSupprimer

J'adore lire vos commentaires, alors n'hésitez pas à laisser un mot (les commentaires sont modérés pour vous éviter les trucs idiots que Blogger vous demande pour valider mais ils sont tous publiés ;^) )

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...