vendredi 23 avril 2021

La soustraction des possibles de Joseph Incardona 🎧📘 [Prix Audiolib]

Choisir une nouvelle lecture dans la pile des livres qui m’attendent est toujours dĂ©licat, surtout aprĂšs avoir beaucoup aimĂ© le roman prĂ©cĂ©dent. 

AprĂšs avoir lu Taqawan, qui m’a vraiment beaucoup plu, j’ai hĂ©sitĂ© et puis j’ai choisi La soustraction des possibles sans trop savoir Ă  quoi m’attendre. Malheureusement, je dois l’avouer, je n’ai pas vraiment accrochĂ©.  




Odile est femme au foyer. Elle a Ă©pousĂ©e un homme d’affaires suisse et mĂšne une vie cossue. Mais elle est tombĂ©e amoureuse d’Aldo, professeur de tennis gigolo. Elle l’entretient pour qu’il reste avec elle, et lui trouve mĂȘme un petit boulot de porteur de valises de billets de banque qui circulent entre la France et la Suisse. 
Aldo, docile, fait la navette entre Lyon et GenĂšve et touche une petite commission au passage. Mais il en veut plus...

Il y a parfois des romans qui ne nous plaisent pas particuliĂšrement, mais qu’on a quand mĂȘme envie de terminer. C’Ă©tait le cas pour celui-ci. 
DĂšs les premiĂšres pages, je n’ai pas vraiment accrochĂ©. Le narrateur commente les vies d’Odile et Aldo sur un ton dĂ©tachĂ© et cynique. C’est dur, un peu trash et je n’ai pas vu l’utilitĂ© de cette histoire. Le cynisme, pourquoi pas, mais les thĂ©matiques abordĂ©es m’ont laissĂ© de marbre et je n’ai pas rĂ©ussi Ă  rĂ©ellement me passionner pour ces personnages, ni mĂȘme avoir un peu d'empathie. 
Les banques suisses, les Ă©changes de capitaux pour les cacher dans les Ăźles CaĂŻman, la bourse, les problĂšmes de gigolo, ou ceux d’une banquiĂšre ambitieuse m’ont paru vains et sans intĂ©rĂȘt. 

J’ai nĂ©anmoins vaillamment poursuivi ma lecture (a vitesse rapide 🙈) parce que j’avais envie de savoir ce qui allait se passer comme une midinette qui lit Gala 😂. 
Et je dois avouer que la fin est drĂŽlement bien trouvĂ©. L’auteur maĂźtrise le twist final avec brio (mais bon il faudrait soigner ce qui prĂ©cĂšde aussi 😆).

La version audio rend bien le cynisme de l'auteur. 
Le choix de Damien Witeka est parfait et on a l'impression d'entendre l'auteur nous raconter une histoire. 
Heureusement que je l'Ă©coutais d'ailleurs, parce que sinon, j'aurais juste lu la fin ! 

Ce roman ne sera donc pas dans le top 5 de mon classement final mais si le sujet vous tente, n'hĂ©sitez pas ! 








2 commentaires:

  1. J'ai aimĂ© le lire, il m'avait passionnĂ© de bout en bout. Mais comme il est long, peut-ĂȘtre que cela passe moins en audio...

    RĂ©pondreEffacer
    RĂ©ponses
    1. Je ne suis pas sĂ»re. C'est plutĂŽt le ton ironique et dĂ©tachĂ© qui m'a dĂ©rangĂ©. L'audio renforce peut-ĂȘtre cet aspect mais en papier, je pense que j'aurais carrĂ©ment abandonnĂ©.

      Effacer

J'adore lire vos commentaires, alors n'hésitez pas à laisser un mot (les commentaires sont modérés pour vous éviter les trucs idiots que Blogger vous demande pour valider mais ils sont tous publiés ;^) )

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...