mercredi 30 octobre 2019

Moi ce que j'aime c'est les monstres d'Emil Ferris [ BD ]

Ce mercredi, je vous parle d'une BD que j'ai lu cet été. 
C'est d'ailleurs plutôt un roman graphique assez énorme puisqu'il y a 416 pages ! 
C'est aussi un livre déroutant, surprenant et... très présent sur les blogs. 

On a effectivement beaucoup vu ce livre au moment de sa sortie. 
Le petit éditeur qui l'a sorti en France, Monsieur Toussaint Louverture, a bien fait son travail de sélection puis de publicité. 
Évidemment, les avis dithyrambiques ont éveillé ma curiosité. 
Décrit comme un chef d'œuvre, un ovni littéraire, un monument du roman graphique, il ne fallait pas le manquer. 
Mais finalement, je me suis rendue compte que je ne savais pas grand chose avant de le lire. 

Karen dessine sa vie dans son cahier. 
Elle entre dans l'adolescence et les relations humaines ne sont pas son fort. 
Elle se dessine en monstre inadapté à la société dans laquelle elle évolue, persuadée qu'il y a des monstres dans la caves de son immeuble. 
Sa mère travaille, elle n'est pas toujours présente et a des petites manies, et son frère a parfois des comportements louches mais l'emmène au musée voir des tableaux qui l'impressionnent beaucoup. 
Quand sa voisine qu'elle aimait beaucoup est retrouvé morte, elle se pose forcément des questions...

Une foule de thèmes se bousculent dans ce livre foisonnant !
La pré adolescence et l'image de soi est évidemment ce qui parait le sujet premier, mais très vite, d'autres thèmes arrivent, comme les gangs, l'interprétation de l'art et les sensations que l'on peut ressentir devant un tableau, les relations humaines, la maladie, la Shoah, la résilience...
Chaque page peut partir dans une direction différente et emmener le lecteur vers autre chose.

Je dois quand même vous avouer avoir mis au moins quarante pages à rentrer dedans et j'ai trouvé cela un peu long.
Le trait d'Emil Ferris est particulier.
Tout est dessiné au stylo bille et certaines pages sont incroyables de précision.
Mais j'ai trouvé que cela peinait à démarrer.
Quand l'histoire prend un nouveau tournant, c'est devenu plus difficile de le lâcher parce que je voulais savoir la suite, sans que mon sentiment de longueur ne s'estompe vraiment. 

Le tome 2 est très attendu. 
Je l'emprunterai très probablement à la bibliothèque et en attendant, si ce n'est pas encore fait, allez le lire pour avoir votre propre avis 😊













6 commentaires:

  1. Le concept est intéressant mais je ne suis pourtant pas très tentée... Bonne soirée et bonne fin de semaine !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est très particulier, c'est clair. Il faut se lancer mais si tu n'es pas tentée, peut-être vaut-il mieux ne pas se forcer ;^)

      Supprimer
  2. Réservé depuis une éternité à ma BM... Je risque de lire le tome 2 avant le 1

    RépondreSupprimer
  3. J'ai beaucoup aimé pour ma part, après un petit temps d'adaptation au style visuel un peu extrême.
    Au passage : bravo pour tes gâteaux au crochet, on en mangerait!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui il faut s'habituer. Cela reste un bon souvenir de lecture mais c'est quand même très surprenant au départ ;^)
      Et merci :^*

      Supprimer

J'adore lire vos commentaires, alors n'hésitez pas à laisser un mot (les commentaires sont modérés pour vous éviter les trucs idiots que Blogger vous demande pour valider mais ils sont tous publiés ;^) )

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...