lundi 30 septembre 2019

Dans la forêt de Jean Hegland

Il y a parfois des éditeurs qui soignent leurs couvertures et vous attirent rien qu'avec une belle image.
C'est le cas de celle-ci et Audiolib a bien fait de la conserver dans son édition audio.
Elle m'a fait envie avant même de savoir de quoi parlait le roman !

Eva a offert un cahier à sa soeur pour pouvoir y écrire.
Il n'y en a plus qu'un et c'était une belle surprise de le retrouver dans un tiroir.
Nell quant à elle, a retapé les chaussons de danse de sa soeur pour qu'elle puisse continuer à s'entraîner.
Il n'y a plus d'électricité pour la musique mais lorsqu' elle reviendra, Eva veut être prête pour l'audition. 
En attendant, elles se terrent au fond de la forêt et vivent avec les réserves réunies par leur père...

Pourquoi les écrivains américains écrivent-ils des histoires d'adolescents ?
Je n'ai pas l'impression qu'on en écrive autant en Europe.
Peut-être est-ce moi qui ne choisit que des romans de ce type mais après avoir lu On ne tire pas sur l'oiseau moqueur, Gabriel Tallent, Joyce Carol Oates et ce roman, j'ai quand même l'impression que c'est un mode de narration récurrent.
Et du coup, je l'avoue, j'ai eu un petit moment de déception au début de mon écoute, une impression de déjà vu et de facilité.
La jeune fille intello et limite précoce qui erre dans la forêt plus accueillante que la société des hommes, c'est quand même un peu déjà vu.

Pourtant, le roman est singulier.
Les deux jeunes femmes de cette histoire sont prises dans des événements rarement évoqués dans un roman et qui semblent tellement proches aujourd'hui.
J'ai appris à la fin de ma lecture que la première publication date des années 1990.
Jean Hegland a su avant les autres ce qui nous attend peut-être.

Le texte est émouvant et emporte le lecteur.
On ne peut qu'être touché par ces deux jeunes femmes qui se débattent avec une vie à laquelle elle n'ont jamais été préparé.
La vie dans la foret est rude et impose sa loi à ses habitants.

La version audio est très réussie.
Le pathos est limité dans la voix de la comédienne, ce qui est plutôt vie  vu le sujet.
On suit le récit sans problème.

En bref, si vous aimez les romans d'apprentissage, la nature, les romans un peu catastrophistes, l'oiseau moqueur, ce roman pourrait vous plaire !!






8 commentaires:

  1. oh oui tout le monde en parle en bien didonc...ouiii

    RépondreSupprimer
  2. J'ai trouvé le texte beau et vraiment intelligent. Je me suis laissée emporter par ces deux jeunes filles obligées de tout réapprendre! n'empêche que les américain écrivent bien sur l'adolescence ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est clair qu'ils le font bien. Et le roman est attachant et vraiment original.

      Supprimer
  3. Je ne savais pas que le roman datait de 1990. Merci pour l'info.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'ai découvert aussi après ma lecture. C'est dingue qu'on n'en ait pas entendu plus parler.

      Supprimer
  4. Singulier, émouvant, prenant : oui ! j'ai beaucoup aimé, au printemps dernier...

    RépondreSupprimer

J'adore lire vos commentaires, alors n'hésitez pas à laisser un mot (les commentaires sont modérés pour vous éviter les trucs idiots que Blogger vous demande pour valider mais ils sont tous publiés ;^) )

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...