mercredi 13 juin 2012

Cadavre Exquis de Pénélope Bagieu


Pénélope Bagieu nous a habitué à des séries de gags d’une ou deux pages sur son blog ou dans ses premières BD racontant la vie « fascinante » de Joséphine.
Souvent très drôles, parfois émouvantes et généralement bien trouvées, ces pages m’ont fait sourire, mais j’avoue avoir toujours eu une préférence pour les billets de blog que je trouve plus percutants.

Pourtant, je me suis laissée tenter par cette petite BD, premier essai d’album de l’auteur.
Je n’avais pas vraiment d’a priori, mais j’étais quand même plutôt favorable.

Zoé est une jeune femme sans ambition, qui vit dans un studio avec un type mal embouché, au chômage, qui vit sur son salaire d’hôtesse d’accueil.
Elle va chaque jour se faire photographier avec des types qui lui pincent les fesses au salon de l’automobile, ou déguisée en fromage au salon du fromage.
Elle ne fait rien d’autre. Elle se lève, va bosser, mange un sandwich le midi, rentre du boulot, se fait tripoter par son copain, dort, et recommence.
Un midi, alors qu’elle a trouvé un banc au soleil pour manger, elle aperçoit un homme derrière une fenêtre qui l’observe puis se cache.
Elle décide de frapper chez lui…

Sur le fond, l’histoire est originale.
Cet homme qui se cache est intrigant, et le retournement de la fin est bien trouvé.
J’ai beaucoup aimé, d’ailleurs, l’ultime dénouement qui m’a vraiment amusée.
Après tout, il n’y a pas de raison que ce soit toujours les mêmes qui s’amusent !
Il y a aussi de belles pages, comme celles où Zoé va à la librairie et se voit proposer un livre qu’elle emporte sans le payer. Le libraire la rappelle, puis la laisse finalement partir.
Elle se met ensuite à lire sans s’arrêter et ça, c’est vraiment sympa.
 
Par contre, j’ai eu plus de mal avec Zoé elle-même.
Elle est bien mignonne, mais elle n’a pas beaucoup d’épaisseur. Elle suit le rythme, elle ne prend pas de décision, ne se pose pas beaucoup de question et je n’ai pas eu pitié de cette jeune femme qui ne se prend pas en main.
Son épaisseur n’est d’ailleurs pas du fait de l’auteur, mais plutôt du type de personnage choisi. Bien sûr, ce type de personne existe, mais n’aurait-il pas été intéressant, qu’elle ait un peu plus de jugeote ou qu’elle soit plus attendrissante ?
Evidemment, cela rend plus plausible la suite, vous me direz.
Et son soudain attrait pour les livres se justifie également.
Il n’en reste pas moins que j’ai mis une bonne quinzaine de page à me mettre vraiment dedans.

Sur la forme, je suis moins mitigée.
J’adore le choix des pages en deux ou trois tons. Cela unifie les cases et les différents épisodes, et cela donne une tonalité à chaque partie de la bande dessinée.
L’opposition d’une couleur franche et d’un gris ou d’un sépia est particulièrement bien trouvée et donne une belle atmosphère.
Il y a aussi quelques pages pleines qui sont très belles.
J’ajouterai que le dessin des personnages est aussi agréable. Si Zoé est moins originale, Thomas Rocher et son agent sont particulièrement stylés.

J’ai donc bien aimé cette BD et je ne peux que vous la conseiller.
Le format poche est moins onéreux, et les pages ne sont pas trop petites. On peut les lire sans problème, le papier est de bonne qualité et les couleurs sont bien rendues.
Si vous préférez les grands formats, il est aussi disponible dans la taille classique d’une BD.

Il y a bien longtemps que je n’étais pas venue, mais je reprends ma participation aux rendez-vous hebdomadaires de Mango et aux BD du mercredi






12 commentaires:

  1. j'ai très envie de découvrir cette dessinatrice !!

    RépondreEffacer
  2. Tu me donnes envie de le relire. Je l'avais bien aimé.

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Allez, fonce vite vers ta bibliothèque :)

      Effacer
  3. Dire que je ne l'ai pas encore lue, cette BD! Elle doit pourtant se lire très facilement!

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Oui, je te le confirme. J'ai eu un peu de mal au début, mais ensuite je n'ai pas pu m'en défaire :)

      Effacer
  4. je l'ai feuilleté en librairie, commencé à le lire et puis STOP, c'est mal de lire sans acheter...mais je ne l'ai toujours pas acheté...!

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Quand j'étais étudiante, c'est vrai qu'il m'est arrivé quelques fois d'aller à la Fnouc pour lire des BD dans leurs fauteuils ;) Mais je préfère la bibliothèque (on peut lire plus tranquillement chez soi) ou les formats poches comme ici qui coutent quand même moins chers.

      Effacer
  5. J'avais vraiment aimé ce one-shout ! :)

    RépondreEffacer
  6. J'ai beaucoup aimé comme toi les couleurs, et pas mal les dessins. Sauf que je trouve les deux hommes de l'histoire vraiment moooooches... Et que Zoé est bien nunuche et geignante...
    Au final, une lecture agréable, mais je préfère de loin les planches de Joséphine et ses tranches de vie, qui souvent me font carrément exploser de rire.

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. J'aime bien Thomas. Je trouve que son visage rectangulaire contraste bien avec la rondeur de Zoé. Sinon, c'est clair qu'elle est bien nunuche. :D

      Effacer

J'adore lire vos commentaires, alors n'hésitez pas à laisser un mot (les commentaires sont modérés pour vous éviter les trucs idiots que Blogger vous demande pour valider mais ils sont tous publiés ;^) )

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...