vendredi 14 décembre 2012

La Glace noire de Michael Connelly


Voilà une lecture de saison, puisque ce roman débute la veille de noël.
Néanmoins, pour l’esprit de noël, il vous faudra lire autre chose.
Ici, il est plutôt question de trafic de drogue, de climats mexicain et californien, et d’enquête musclée.

Le 24 décembre, l’inspecteur Harry Bosch est appelé sur le lieu d’un crime.
Lorsqu’il y parvient, il découvre les affaires internes déjà occupées à nettoyer la scène de crime.
Le sergent Cal Moore mort dans ce motel de Los Angeles s’est suicidé, et il n’y a plus rien à dire.
Harry Bosch en doute fortement, mais doit s’éclipser.
En montant dans sa voiture, il découvre un message de Moore qui lui est adressé.
C’est suffisant pour le décider à mener l’enquête, malgré les difficultés.
Il faut dire que la veuve de Moore est intéressante, tout comme la situation.
Moore, qui avait une bonne réputation, serait un flic ripoux lié à un trafic de drogue d’envergure.
La Black Ice, nouvelle drogue en vogue en Californie, va le mener jusqu’au Mexique…

C’est le second roman de Connelly que je lis et je passe toujours un bon moment.
Comme la première fois, il y a quelques moments un peu longuets par leur précision, des informations superflues qui ralentissent parfois l’action, mais dans l’ensemble, j’ai beaucoup aimé.
Je ne connaissais pas Harry Bosch, simplement de passage dans Darling Lilly, et je l’ai découvert avec une curiosité entretenue par l’auteur.
Cet homme solitaire dont le passé mystérieux menace de le rattraper est construit avec patience par Connelly, il est travaillé en profondeur et se forme progressivement face au lecteur.

Évidemment, on a les qualités de ses défauts, et l’écueil du deuxième épisode n’est pas évité.
On sent parfois que l’auteur a fait davantage attention à cette construction plutôt qu’à l’avancée de l’intrigue.
Ce n’est toutefois pas très important, tant il est aussi agréable de bien connaître un personnage, surtout lorsqu’il est récurrent.
C’est donc davantage un encouragement à lire le premier épisode, qu’un frein à la lecture.

D’ailleurs, le style de Connelly participe de cet encouragement.
Comme Darling Lilly, le roman est efficace, l’écriture est nette, sans aspérité.
J’ai tourné les pages avec plaisir, me plongeant dans mon roman en montant dans le train, et le gardant à la main le temps d’aller jusqu’à l’arrêt de bus pour pouvoir le reprendre plus vite.
Cet écrivain sait tenir son lecteur sans utiliser de grosses machines.
Tout se fait légèrement, mais efficacement.

Les thèmes développés permettent aussi de varier les sujets et de tenir pendant les 380 pages du roman.
Le trafic de drogue, l’enquête difficile, les relations de Bosch avec ses supérieurs viennent rythmer le récit et les changements de lieux permettent au lecteur de ne pas s’endormir.
Il doit aussi y avoir quelque chose autour des voitures chez Connelly.
Dans Darling Lilly, il y avait déjà des indices dans la voiture du personnage central, alors je crois que je vais guetter les voitures dans le prochain que je lirai ^-^.
Enfin, j’ajoute que la fin mérite le détour, comme d’habitude, mais je ne vous la donnerai pas évidemment !

Un jour je lirai le premier épisode, ce sera sans doute plus simple pour connaître Bosch, mais si cela ne vous dérange pas (comme moi), si vous cherchez un bon polar, si LA et le Mexique vous botte, ce roman pourrait bien vous plaire.




Je remercie Livraddict pour l’organisation de ce partenariat et les éditions Points pour l’envoi du roman. 



Une première lecture pour le challenge Thriller et polar



Je suis en vacances, mais n'hésitez pas à me laisser un commentaire, je suis partie avec ma tablette et si je croise une connexion, vous lire me fera très plaisir. 

4 commentaires:

  1. J'adore Harry Bosch, je n'ai lu d'ailleurs que les romans de COnnelly où il est présent, enfin pas tous encore, d'ailleurs celui-ci je ne l'ai pas encore !

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. J'avais seulement lu un volume sans Bosch, mais ça m'a bien plu :)

      Effacer
  2. On est loin de l'esprit de Noël, en effet.

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Oui, mais c'était marrant de lire en décalé ;)

      Effacer

J'adore lire vos commentaires, alors n'hésitez pas à laisser un mot (les commentaires sont modérés pour vous éviter les trucs idiots que Blogger vous demande pour valider mais ils sont tous publiés ;^) )

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...