mercredi 27 juillet 2016

La méthode Konmari deux semaines après...

Revoilà la méthode Konmari !!
La semaine dernière, je vous parlais de ce livre audio qui a entrainé chez moi une frénésie de tri ^-^
Voici venu le temps des rires et des chants de faire un petit bilan sur l'effet dans ma maison de la lecture / écoute de ce livre !


Et en cadeau bonus, mon bullet journal ! 


Soyons honnête et évacuons le tout de suite, il y a des petits trucs agaçants dans ce livre. 
Marie Kondo dit tout les temps "je n'ai jamais vu chez mes clients...", "tous mes clients font...", et puis "il faut faire...", "je demande de...".
Ces injonctions multiples agressent un peu mon libre arbitre et j'ai bien vu pourquoi on la nomme "gourou du rangement".
Mon esprit de contradiction avait du mal à tolérer ces obligations tout au fond de moi.
Il y a aussi des conseils qui ne concernent pas tout le monde, ce qui est logique après tout.
On est tous différents et chacun de ses conseils nous touchera plus ou moins.
On ne cherche sans doute pas tous non plus la même chose dans ce livre.
Certains ont besoin d'un déclic pour vider, d'autres sont déjà en train de le faire, d'autres encore n'ont pas beaucoup de possessions.
Il me parait donc normal que tout ne plaise pas à tous.
Elle propose aussi de parler à sa maison, son linge, de tout ranger immédiatement en rentrant chez soi... 
Pour parler à sa maison, soit, mais c'est quand même un peu bizarre.
Pour le rangement immédiat, quand je rentre chez moi, je fais d'abord un calin à ma fille, ensuite je pose tout.
Pas question de vider mon sac à main tous les jours, j'oublierais trop de choses le lendemain.
Et pas question de ranger mes fringues immédiatement, je déteste mélanger le un peu sale avec le propre (bah c'est dégoutant, non ?)


N'oubliez pas les sacs poubelles !


Et néanmoins, dès le premier tiers du livre, j'ai eu une vraie envie de mettre le nez dans mon dressing (elle commence par les vêtements).
J'avais encore jeté des petits trucs deux semaines avant, mais je suis entrée dans le dressing et j'ai vidé deux étagères par terre pour les trier.
Et puis j'ai continué... le dressing, la cuisine, la salle de bain, les chambres...


Et hop ! 4 premiers sacs ! 


Bon, les principes de base m'ont été moyennement profitables, mais un peu quand même.
Il faut prendre chaque chose dans sa main et s'interroger sur la joie que cela vous procure, puis remercier l'objet avant de le jeter, ou suivre la liste des objets dans l'ordre, ou tout jeter et quasiment rien donner.
Bonjour le gaspillage pour certains trucs quand même alors qu'on peut recycler, revendre ou donner certaines choses (mais je pense que l'idée c'est de frapper un grand coup, ce que ne permet pas l'empilage de trucs à vendre).
Et puis moi et l'ordre, ça fait trois.


Placards de la cuisine vidés ! 

Alors je me suis adaptée.
La solution du recyclage m'a paru un bon compromis pour les vêtements, le linge de maison, les trucs électriques et la vaisselle, et cela m'a permis de me débarrasser de certains trucs dont je n'ai pas besoin mais que je ne voulais pas jeter.
J'avais commencé un sac pour vendre des fringues et puis au bout d'un moment, j'ai arrêté de le remplir.
On aime nos fringues, mais pour les vendre, il faut quand même que ce soit des trucs intéressants !

Il faut aussi faire par catégories et pas par emplacement.
Chez moi, les objets sont plutôt rangés par catégories pour éviter de réfléchir trop quand on les range et pour les trouver facilement (ce que Marie Kondo dit aussi d'ailleurs).
Du coup, ça ne me concerne pas, mais c'est un bon conseil quand même, c'est plus facile de voir que vous avez des choses en double quand elles sont toutes devant vos yeux (et plus facile pour les trouver ensuite).
Si tous les pantalons sont au même endroit, vous pouvez voir que ce truc que vous aviez envie d'acheter et déjà dans votre placard.


C'est beau un tiroir rangé ! 


Il y a aussi des choses dont je n'avais pas envie de me débarrasser, même si je ne m'en sers pas ou si ce sont des vêtements trop petits (mais des souvenirs de vacances).
Ils me procurent de la joie donc je les garde ;^)
Je les ai rangé dans une boite que je me suis autorisée moi-même à remplir de trucs inutiles.
C'est sans doute psychologique, mais après tout, on fait ce qu'on veut !
Certains ont été mis dans la caisse à déguisements (oui, oui, une vraie) et d'autres dans la boite à tissu pour transformation.
Il y a aussi un sac avec des t-shirts et des draps pour la peinture et faire des chiffons.


On pourrait peut-être le laisser comme ça ? 


Pour le reste, après avoir commencé à vider son armoire, on n'a plus qu'une envie : continuer !
J'ai aussi adopté certains de ses conseils qui arrivaient toujours au bon moment dans le cheminement de ma pensée (elle a l'habitude des questions de ceux qui rangent, ça se voit).
Au moment où je me disais "jeter, c'est du gaspillage, je vais donner des fringues à ma soeur", elle entame un chapitre sur les méfaits pour les soeurs de ce genre de procédé (bah oui, vous désencombrez votre appart en encombrant le sien !!).
Elle propose aussi de trier seul, ce qui est une excellente idée !
Même ma fille m'a piqué des trucs dans la poubelle OO !!





J'ai eu un petit coup de mou après avoir vidé ma cuisine. 
Il y avait du boulot, même si c'était gratifiant (et l'effet inattendu a été de manger dehors, ce que mon homme a proposé alors qu'il n'aime pas trop ça !!) mais ça m'a épuisé après le dressing et la salle de bain. 
J'ai donc fait une pause (et j'ai terminé l'écoute du livre) avant de reprendre le dressing et finir les deux étagères qui restaient et les chaussures (vaste chantier difficile tant j'aime chaque paire dont beaucoup qui me font mal aux pieds...).
L'auteure conseille de trier en une fois, de ne pas s'arrêter avant d'avoir fini.
Bon, j'ai pas loin de 120 m2 alors en une fois, avec une minette qui ne tolèrerait pas d'attendre pour manger, d'autres choses à faire de mes journées, c'est impossible.
Mais c'est un bon conseil.
En plusieurs fois, c'est plus fatigant et on a l'impression que c'est long alors que je n'ai mis que deux semaines pour ranger quasiment deux niveaux !


Chaussures d'hiver triées :)


J'ai beaucoup aimé aussi sa façon de penser : "qu'ai-je envie de garder" plutôt que "qu'est-ce que je vais jeter aujourd'hui".
J'ai du mal à me débarrasser de cet automatisme, je l'avoue.
Mais quand on a tout étalé par terre, c'est clair que c'est plus positif et plus facile psychologiquement.



Au final, ça donne ça après deux semaines de tri :

Dressing : 
  • 6 sacs de 100 litres pour le recyclage (gros pulls, t-shirts, pantalons...)
  • 2 sac pour vendre à une foire à tout (sans conviction mais j'ai mis les plus beaux trucs)
  • 1 sac de chiffons avec des t-shirts Petit Bateau et des draps pour la peinture
  • 8 paires de chaussures + 5 paires de chaussons (hors d'usage X/ )

Linge de maison : 
  • Draps : 2 sacs de 100 litres pour le recyclage
  • Serviettes de toilette : 1 sac de 100 litres pour le recyclage

Objets divers (étage) : 
  • Bazar salle de bains : 1 sac 50 litres
  • Médicaments : 1 sac 50 litres (O-o)

Cuisine : 
  • 2 paniers de vaisselle à recycler
  • 2 sacs poubelles 100 litres de bazar inutile
  • 1 sac de 100 litres de vivres périmées (O-o)


Il me reste le grenier que j'attaquerai sans doute le mois prochain (ça me démange, j'ai déjà commencé et plusieurs trucs sont partis à la déchetterie) et mon bureau, mais il y aura moins de choses jetés vu que ce sont surtout des choses pour le travail (enfin, ce n'est même pas sûr, je viens de jeter une trentaine de magazines).
Le tri est contagieux puisque mon homme a jeté quelques trucs aussi et regarde son placard différemment depuis que le dressing est rangé.
Il m'a même dit "ah c'est chouette quand on ouvre un placard et qu'on ne se prend plus rien sur la tête"!!
On redécouvre nos fringues, on a davantage envie de circuler dans les pièces.
Un vrai bonheur.
Du coup, j'ai des envies de changement et certaines pièces vont bien bouger le mois prochain !


Exploitation d'enfant ! (c'est son tapis pour jouer, logique qu'elle le nettoie, non ? ^-^)


J'ai aussi récuré à fond, nettoyer les sols enfin libres, dégagé des coins inaccessibles depuis longtemps.
J'ai fait du home staging (c'est chic, hein) et déplacé des meubles pour qu'ils soient plus utiles.
Ces derniers jours il a fait plus frais alors j'ai fait des courants d'air pour aérer.
Les premières fois, j'ai vu la poussière voler devant mes fenêtres (et j'ai eu un peu honte) mais maintenant, ça sent le frais et j'adore ça !
On respire mieux et c'est vrai qu'on a plus envie de ranger quand les placards ne débordent pas et qu'il est facile d'y poser les objets !
On ouvre, on pose et voilà !
Plus besoin de forcer, de chercher de la place, c'est plus rapide et plus simple.
(Et on n'a pas non plus envie de les re remplir)

Et bien sûr, il me reste les LIVRES !!!!
J'ai trouvé deux bibliothèques chez le Suédois qui arriveront dans les prochains jours alors j'ai vidé les étagères actuelles, j'aère et je trie un peu avant de remplir les nouvelles.
Je ne pensais pas faire un grand tri, et puis finalement, j'ai donné 134 livres + 29 BD + 7 livres de cuisine + 11 DVD + 8 livres audios !!! 
Il reste des livres que je veux garder (beaucoup quand même).
Quand j'étais ado, j'adorais lire les vieux classiques de ma maman.
Je garde donc les miens pour ma minette !
C'est non négociable, mais j'ai des trucs quand même hyper pointus qu'elle ne lira sans doute jamais, des trucs que je ne relirai pas et plein de doubles !!


Des doubles... 
Je crois que j'ai beaucoup aimé...

Il nous reste maintenant à maintenir la maison rangée !!
Ce n'est pas simple avec un tout petit, mais pour le moment, ça se maintient.
Comme je vais plus vite pour ranger, cela me coûte moins et il y a moins de trucs qui trainent partout.
On verra à la rentrée si cela se maintient.


Alors ne vous arrêtez pas aux petites manies de Marie Kondo et lancez-vous ! 
(enfin si vous avez envie, hein)

Et n'hésitez pas si vous avez des questions :)








mardi 26 juillet 2016

Les cahiers du lâcher-prise et de méditation au quotidien

On continue les billets zen et méditation de cet été avec deux cahiers plutôt bien fichus qui pourront vous être utiles quand les vacances seront finies.
(mais il faut commencer avant, hein, pendant qu'on a le temps de s'y consacrer ;^) )




Comme vous le voyez sur la photo ci-dessus, il s'agit de deux "cahiers" dont le format est à la mode depuis un ou deux ans.
Comme nos cahiers d'écoliers, ils sont d'un format pratique, avec des pages un peu granuleuses et couleur crème.
Dans certains, vous trouverez des endroits pour noter plein de choses, et dans d'autres il y a surtout des exercices à faire.
C'est ludique, mais si vous choisissez bien votre cahier, il pourra vous être très profitable !


Petit cahier d'exercices du Lâcher-prise



Le lâcher-prise, ce saint-graal qui me fait tant envie !!
Je suis du genre émotive qui ne montre rien et qui rumine pendant trois heures ensuite.
Du coup, si je pouvais modifier cette façon de penser, ce serait une grande avancée.
Et puis lâcher prise, c'est aussi cesser de s'énerver pour pas grand chose, et cesser de repousser certaines choses trop chargés émotionnellement.
La vie à la cool quoi !!




En ouvrant ce cahier, vous vous retrouverez dans un de vos cahiers de brouillon de jeunesse.
Les pages sont plus épaisses, mais l'aspect du papier est le même !
C'est amusant, et on a tout de suite envie de prendre son stylo pour gribouiller.

Les premières pages sont consacrées à la prise de conscience de ce qui nous empêche de lâcher prise.
Avec des comparaisons, des descriptions de situation, les auteurs nous montrent que notre façon de penser gaspille notre énergie et ne nous permet pas de vivre bien.
On fait des petits exercices, on réfléchit sur soi, et au bout de quelques pages, on a vraiment envie de changer.




On est alors prêts à poursuivre l'aventure avec des petites notes, des dessins à compléter, des listes à faire...
Le cahier est plein de petits trucs à faire amusants et même jolis parfois.
Mais il y a surtout des exercices rapides et simples à faire au quotidien pour lâcher prise dans une réunion, face à un ami, face à un collègue...

Je n'ai pas encore fini mon cahier, mais comme cahier de vacances, je le trouve absolument parfait !!
C'est un vrai cahier à compléter avec la promesse d'une amélioration du quotidien !





Petit cahier d'exercices de méditation au quotidien




On change un peu de sujet avec celui-ci qui est davantage destiné à la santé de votre esprit (mais du corps aussi).
La présentation est la même, avec un cahier digne de nos jeunes années mais avec moins de petits trucs à compléter.




Bon, en même temps, la méditation ne se fait pas avec un crayon et un cahier !
Vous trouverez donc surtout de nombreux conseils pour commencer à méditer.
L'auteur commence par nous expliquer ce qu'est la méditation, puis on enchaine avec les différentes façons de méditer dans le métro, en marchant...
On reprend ensuite avec un peu de technique pour les postures et les noms des méditations.




Les illustrations sont amusantes, les citations sont parfois éclairantes.
Je trouve le niveau un peu élevé tout de même pour débuter.
La méditation en marchant, par exemple, est assez difficile à pratiquer au premier abord.
Mais c'est un cahier parfait pour une piqure de rappel quand on n'a pas lu de livre de méditation depuis longtemps.




Il existe aussi un cahier sur la méditation de pleine conscience qui me fait bien envie. 
Peut-être l'an prochain pour les vacances :-)


La semaine prochaine, on parlera d'un "vrai" livre de méditation avec L'art de la méditation de Mathieu Ricard ou Pratique de la méditation de Fabrice Midal... 

Un autre cahier ici : Mon cahier stop au sucre






lundi 18 juillet 2016

La magie du rangement de Marie Kondo

Il y a longtemps qu'on voit passer ce livre sur les blogs, sur IG ou FB.
J'ai moi-même déjà essayé plein de trucs pour ranger ma maison.
Hélas, le bazar revient toujours comme un boomerang, ce que Marie Kondo nomme "l'effet rebond".
Vous rangez, et puis quelques heures jours après, il faut recommencer.
Dans son livre, elle insiste beaucoup sur cet effet rebond et sur ses causes.
On ne fait le tri que de petites zones de son habitation, on trie de manière peu efficace, on déplace plutôt que de se débarrasser des choses.
Il faut changer notre façon de trier mais également notre façon de penser.

Quand j'ai vu que La magie du rangement sortait en livre audio, je me suis dit que ce serait une bonne idée de l'écouter plutôt que de le lire.
Il y a plein de sites qui en parlent mais cela me parait toujours un peu extrémiste comme méthode (on l'appelle "gourou du rangement quand même) et j'avais envie de le lire moi-même.
Vous trouverez ainsi sur Internet des fiches pour plier les vêtements, les 10 commandements de la méthode Konmari et autres résumés, mais franchement, rien ne vaut le livre !

En réalité, ce livre ne sert pas qu'à ranger votre maison.
Sa lecture vous permettra de modifier votre mode de pensée, votre façon de voir les choses et surtout de voir les objets de votre maison.
Elle raconte un peu sa vie au début (et elle était un peu névrosée quand elle était jeune apparemment, ce qu'elle confirme à la fin du livre), elle dit des trucs bizarres sur le linge qu'il faut caresser, la maison qu'il faut saluer, le sac à main qu'il faut remercier, mais en fait, c'est pour mieux vous entrainer sur le chemin de la réflexion.

A partir du moment où vous achetez ou empruntez ce livre, c'est que vous avez identifié un problème chez vous.
(Si on vous l'a offert, c'est que quelqu'un a identifié ce problème pour vous ^-^)
Vous êtes donc plutôt en bonne posture et prêt pour changer.
Mais ce n'est pas facile.
On a tous déjà essayé de faire un grand rangement, du tri, mais cela n'a pas tenu sur la durée.
C'est ce que Marie Kondo propose de changer.
Elle incite à se poser la question : pourquoi je souhaite changer, qu'est-ce que cela va m'apporter, quelle est ma motivation, pourquoi je veux faire ça ?
Ensuite, on visualise l'état que l'on vise : des tiroirs rangés, une maison aérée, un intérieur désencombré...

J'avais néanmoins de grosses appréhensions et le livre a quelques petits trucs inadaptés à mon cas (mais vraiment pas grand chose). 
Elle incite à jeter tous les livres de la PAL !
Certes, le commun des mortels ne lira sans doute pas tout, mais pour ma part, je sais que je vais en lire une grosse partie.
Le tri sera donc minime (mais il sera fait en aout quand même).
Marie Kondo préconise aussi de tout jeter partout dans la maison, mais c'est tout de même un énorme gaspillage pour certaines choses.
Et puis pourquoi ne pas donner ses vêtements ? ou d'autres objets ? ou recycler ? pourquoi tout envoyer à la déchetterie ?
Là encore, elle répond à la question, en incitant à remercier les objets pour ce qu'ils nous ont apporté.
J'ai quand même du mal à jeter certains trucs.

Evidemment, si on jette tout, il est facile de comprendre que ce sera plus facile de ranger rapidement ensuite, voire même inutile !
Mais si on rachète des choses, la situation ne risque-t-elle pas de redevenir ingérable ?
En fait, normalement, la réponse est non.
Si vous avez bien écouté ce livre, vous adopterez un mode de pensée tellement différent à propos de vos possessions personnelles que chaque nouvel achat sera pensé différemment.
Vous ne serez plus envahie par les objets !!

Honnêtement, chez moi, c'est en cours, mais j'étais déjà bien partie dans ma tête, il me fallait juste une méthode plus efficace.
Je n'achète plus de bibelots et autres "niche-poussière" depuis longtemps, à part en voyage, et quand j'achète un vêtement, je me demande vraiment si cela me plait (mais je n'y arrive pas toujours et je me suis aperçue que j'étais loin d'être vraiment efficace de ce point de vue).
Je jetais tous les mois environ trois sacs poubelles de trucs devenus inutiles, cassés, moches.
Mais c'est long et la répétition de cette tâche à faire montre bien qu'il me restait plein de trucs à jeter à chaque fois.
Ma maison a un grenier archi plein, tous nos placards débordent et l'effet était minime à chaque session de débarrassage (même si psychologiquement, j'avais quand même l'impression de m'alléger).
J'avais bien vu les résumés sur Internet, sans que cela soit réellement probant.

Mais la lecture du livre a tout changé ! 
Du coup, je n'ai qu'un conseil : lisez le livre vous-même. 
Je pense que je fais partie des gens qui ne sont pas particulièrement heureux quand ils trient parce qu'ils constatent à quel point ils gaspillent et encombrent pour rien. 
Marie Kondo parle plus souvent de ceux qui sont heureux en jetant, c'est logique.
Mais c'est néanmoins très gratifiant quand on a finit, je vous assure !

L'évolution de votre pensée est indispensable pour réussir.
Je n'y croyais pas, mais je suis beaucoup plus efficace désormais (première heure de tri = 3 sacs de 100 litres dans mon dressing !).
Je ne suis pas toujours les prescriptions à la lettre, mais vraiment, elle donne de très bonnes idées et vous permettra d'évoluer.
Et puis en livre audio, franchement, ça vous prendra 5h qui seront vraiment rentables !!!

Je ferai un petit bilan dans 1 semaine ou 15 jours pour voir où j'en suis ^-^.





Merci Audiolib 
pour cette lecture si enrichissante !



Et la semaine prochaine, on parle 
cahiers pour apprendre la méditation et la pleine conscience :)





dimanche 17 juillet 2016

Un carrot cake de réconfort !

En ce dimanche enfin ensoleillé, j'avais des carottes, j'avais du Philadelphia, j'ai donc préparé des carrots cakes !
Je suis en plein vidage de maison (merci Marie Kondo, je vous en parle demain) et même si ça fait du bien, ça s'éternise un peu.
Et puis on n'a pas eu une fin de semaine hyper enthousiasmante quand même.
(et puis ma minette multiplie les grosses bêtises, ça m'agace).




Du coup, j'avoue, j'avais besoin d'un truc bien réconfortant.
J'ai une recette indienne de carrot cake trouvé dans un petit recueil de nouvelles indiennes bien sympa.
Elle est bien parfumée, plutôt riche, mais un peu dense (elle est ici avec le billet sur le recueil).
Et j'avais envie de changer.
J'ai donc sorti mes livres de cuisine.






Bon, je me suis aperçue que l'auteur des deux livres sur New York est le même, d'où une recette identique.
Dans le londonnien, par contre, il y a de la noix de coco, de l'ananas, que des trucs que je n'aime pas.
J'ai donc gardé celle de New York en réduisant le sucre.




Pour 12 petits carrot cakes façon muffin :
Ingrédients liquides : 

  • 140 g de sucre roux
  • 10 cl d'huile
  • 4 oeufs
  • 2 cs de jus d'orange
  • 240 g de carottes rapées 
  • le zeste d'une orange
  • 1/2 cc de vanille liquide


Ingrédients solides

  • 240 g farine
  • 2 cc de levure chimique
  • 1 cc de sel
  • 2 cc de cannelle
  • 1/2 cc de noix de muscade
  • 1/2 cc de poivre noir
  • 30 g de noix en morceaux
  • 30 g de raisons secs


Pour le glaçage : 

  • 65 g beurre mou
  • 125 g de Philadelphia ou fromage à tartiner
  • 50 g de sucre glace




Préchauffer le four à 175°.
Mettre tous les ingrédients liquides dans un saladier et mélanger.
Dans un autre bol, mélanger les ingrédients secs.
Mettre les ingrédients secs dans les ingrédients liquides et mélanger grossièrement à la spatule.
La pâte est liquide, et il ne faut pas trop mélanger.
Verser dans les moules à muffins et enfourner 45 minutes.

Vérifier la cuisson avec la pointe d'un couteau et si c'est prêt, sortir les mini cakes du four.
Les faire refroidir sur une grille.
Pour le glaçage, mélanger à la fourchette le beurre, le sucre et le fromage et réserver au frais.
Quand les gâteaux ont refroidi, les napper de glaçage et déguster !!




Verdict : j'ai eu l'impression qu'ils étaient moins parfumés que ceux que je fais habituellement.
Ils sont par contre beaucoup plus moelleux, et la crème est un peu écoeurante, mais c'est juste parfait avec le cake !





Bonne fin de weekend !! 



samedi 16 juillet 2016

La photo du mois #22 : Reflet

Il est des évènements qui reviennent comme des boomerangs, une fois en pleine figure mais ensuite on est sûr que tout est terminé.
Et puis il y a les autres, ceux qui reviennent encore et encore, ceux qu'on ne peut plus écouter, supporter, absorber, ceux qui font remonter tous ceux qui les ont précédés avec la peur tapie au fond de soi, pour soi et surtout pour les autres.

Je voulais vous mettre une photo des temples d'Angkor se reflétant dans les bassins pour ce thème proposé par Testinaute.
Je trouvais cela un peu bateau, mais bon, le reflet, l'eau, les bateaux...

Et puis finalement, je reviens à ma première idée, à ce petit reflet de moi-même, à cette petite personne qui m'imite tant qu'elle peut et me renvoie une image de mes activités les plus fréquentes.
Mais surtout, cette petite personne pour laquelle j'ai parfois (tout le temps) peur quand j'allume la radio et que je me laisse envahir par le monde.






D'autres reflets par ici...

La Tribu de Chacha, Pat, Nanouk, Céline in Paris, Angélique, Xoliv', Estelle, Tambour Major, Claire's Blog, Brindille, Aude, Frédéric, Christophe, Pilisi, Calamonique, Gine, Chiffons and Co, Morgane Byloos Photography, Carole en Australie, Alban, Renepaulhenry, Alexinparis, Philisine Cave, Josette, Dom-Aufildesvues, Danièle.B, Cécile, Nicky, Tuxana, DelphineF, Philae, Lyonelk, Noz & 'Lo, AF News, Autour de Cia, Blogoth67, écri'turbulente, Champagne, Lau* des montagnes, El Padawan, Gilsoub, Sinuaisons, BiGBuGS, magda627, Sense Away, The Beauty is in the Walking, Evasion Conseil, Lavandine, Je suis partie voyager, Eurydice, Lavandine83, Laurent Nicolas, Giselle 43, Cricriyom from Paris, François le Niçois, Cocazzz, Eva INside-EXpat, Mireille, Testinaute, Woocares, KK-huète En Bretannie, Akaieric, La Fille de l'Air, E, Wolverine, Lair_co, Rythme Indigo, CécileP, Mirovinben, Luckasetmoi, Pixeline, Sous mon arbre, Chat bleu, J'habite à Waterford, Mamysoren, Krn.




LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...