vendredi 5 octobre 2018

La femme de Brighton de Rosalind Laker

8 mois pour lire 250 pages !! 
Non mais vraiment ! 
MAIS ce n'est pas la faute du roman, je vous rassure tout de suite 😁
(C'est plutôt à cause d'un petit machin tout rose qui pleure de temps en temps et attrape mon livre tout le temps 😆)
J'ai reçu ce livre en décembre, je crois, pour une opération Masse Critique chez Babelio. 
Et depuis, j'essaie de trouver du temps pour lire 🙈 
J'en ai trouvé pour lire en audio ou sur ma liseuse (pas besoin d'allumer la lumière...) mais moins pour ce pauvre roman imprimé. 
Je grappillais quelques pages de temps en temps et puis je me suis dit qu'il fallait le finir quand même ! 
Et voilà qui est fait. 
Daniel Warwyck déambule dans Brighton où ses pas le conduisent sur le marché. 
Il assiste alors à une scène d'un autre âge : sur l'estrade, une femme est mise aux enchères par son mari. 
Mais la suite l'étonne encore plus. 
L'homme qui propose de l'acquérir n'est autre que son frère. 
Daniel décide alors d'acheter lui même cette femme pour que évite à son frère une dépense exorbitante et une charge dont il ne saurait que faire. 
Mais ce qu'il n'a pas prévu, c'est que son frère soit tombé immédiatement amoureux de cette femme...

Ah la la ! Les histoires d'amour contrarié font souvent de bons romans. 
C'est le cas ici, mais ce n'est finalement pas le sujet principal de ce roman.
Ou pour être plus exacte, c'est un fil qui court en arrière plan mais qui laisse la place à pas mal d'autres événements. 
Daniel est un homme actif, qui a des projets plein la tête et envie de s'en sortir. 
Il fait un drôle de métier puisqu'il est pugiliste professionnel. 
Et lors d'un match, paf ! Il voit une femme dont il tombe instantanément amoureux (lui aussi...). 
Il lui faut cette femme et il va tout mettre en œuvre pour y parvenir. 
Et c'est cela qui m'a vraiment plu. 
L'auteure ne tombe pas dans la facilité de la petite bluette répétitive. 
Elle décrit les efforts de Daniel pour réussir, les problèmes qu'il rencontre et ses réussites. 
Il a des ennemis puissants, des alliés qui le sont aussi et tout ce petit monde évolue sous nos yeux. 

Ce n'est pas un grand roman classique bien sûr. 
C'est plutôt une très bonne variation autour de la trame des romans sentimentaux. 
Les événements annexes permettent d'aérer le récit et de passer de rebondissements en rebondissements. 
On ne s'ennuie pas une seconde et on a forcément envie de savoir la suite. 

Si vous aimez les histoires d'amour contrarié, les héros courageux mais un peu ténébreux, les femmes fortes, les stations balnéaires du sud de l'Angleterre, vous pourriez bien aimer ce roman.


6 commentaires:

  1. Le nom de l'auteure me dit qq chose, j'ai du en lire un, il y a longtemps, mais pas un souvenir très marquant!

    RépondreEffacer
  2. oh ça a l'air sympa comme tout ! :-) je note, on ne sait jamais... et une caresse au petit machin rose ;-)

    RépondreEffacer
  3. Je sens que ça pourrait me plaire !!!!!

    RépondreEffacer
  4. J'ai eu envie d'arrêter médecine, vraiment.

    RépondreEffacer
  5. Angleterre, histoire d'amour compliquée...je valide !
    Pugiliste ?? c'est des combats genre catch !!
    Bisous.

    RépondreEffacer

J'adore lire vos commentaires, alors n'hésitez pas à laisser un mot (les commentaires sont modérés pour vous éviter les trucs idiots que Blogger vous demande pour valider mais ils sont tous publiés ;^) )

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...